Imprimer cette page

Revue de Presse 2010 - 2

25/01/2011

le N° 1 de "L'Arc a dit" : nouvelle année, nouveau journal !

L'an dernier nous avons pu lire "Mine de Rien". Aujourd'hui sort "L'Arc a dit" ( Et moi aussi j'ai vécu en Arcadie ! ...pour les références culturelles se reporter à la p. 3). Seize pages, rien que ça ! c'est quasiment du professionnel... puisqu'il y a même de la pub. Un premier numéro pour tout savoir - ou presque - sur bien des chose que nous ne connaissons pas du lycée. Sacré boulot pour les "journalistes" (cf. photo) sans qui il n'existerait pas !

Les lecteurs sont invités à faire part de leurs réactions (et à proposer des actions) dans le "Courrier des lecteurs". A adresser à "L'Arc a dit" et à déposer à la vie scolaire. Et rendez-vous au prochain numéro.

(voir la page "Reportages et Journalisme")

-------------------------

17/12/2010

les Lycéens et les personnes âgées

Jeudi, à l'heure du repas de midi, les onze élèves du lycée Jeanne-d'Arc de la seconde Assistant technique en milieux familial et collectif (ATMFC) ont tenu à remercier les 60 résidents et le personnel de la maison de retraite Le soleil de la Maine.

Ils leur ont offert des cartes de vœux et des ballotins de chocolat qu'ils ont réalisés eux-mêmes. En effet, dans le cadre du partenariat signé en novembre 2008 entre les deux établissements, pendant quatre semaines, les lycéens ont participé au service des repas et à l'entretien du cadre de vie de la maison de retraite : des cours en situation réelle sous la responsabilité de leurs professeurs Marie-Françoise Marchand et Françoise Brossard. "C'est un moyen d'apprendre sur le terrain, de s'insérer dans une équipe professionnelle et de communiquer avec des personnes âgées.
Un geste de remerciement qui n'a pas laissé les résidents insensibles.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

15/12/2010

522 € pour Haïti grâce aux lycéens de JEANNE-d'Arc

Mercredi matin, Dominique Remaud, le directeur du lycée Jeanne-d'Arc, a remis un chèque de 522 € à l'association Amitié Vendée Haïti.

Cette somme est le premier résultat concret de la mobilisation des dix-neuf lycéens de seconde professionnelle logistique et transport du lycée Jeanne-d'Arc : le samedi 6 novembre, ils avaient organisé une randonnée semi-nocturne pour récolter des fonds pour Haïti. "Votre solidarité crée des liens uniques ; elle montre votre ouverture de cœur et d'esprit ; on reçoit davantage que ce que l'on donne", a remercié Anne-Marie Blanchard, responsable de l'association qui est en relation sur l'île, avec les sœurs Saint-Joseph de Cluny. Cette action des lycéens s'intègre dans un projet d'année plus vaste : ils ont collecté des fournitures scolaires et les conditionneront pour l'envoi à Haïti, via un container, en janvier.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

14/12/2010

Forum des anciens élèves : une aide à l'orientation

Samedi matin, les responsables du lycée Jeanne d'Arc ont invité les anciens élèves de l'établissement à rencontrer les lycéens actuels, pour les aider dans leur future orientation. Arrivés à 9 h, ils ont été accueillis par leurs anciens professeurs. Ils ont aussi retrouvé les locaux du lycée Jeanne d'Arc avec une certaine nostalgie : certains n'y étaient pas revenus depuis 2003.

Plus de 80 étudiants ou jeunes débutant leur activité professionnelle ont répondu présent à ce forum. Un panel qui représentait la plupart des secteurs d'activités, les différents diplômes et formations post-bac : BTS banque avec Cindy, BTS Bioanalyses avec Marion, doctorat laboratoire avec Florence, préparation Arts appliqués avec Juliette, DUT mesures physiques avec Jean-Baptiste... "C'est un autre moyen de s'informer. Ces échanges sont riches, ils permettent des relations privilégiées, les jeunes prennent le temps de discuter et d'entendre des conseils qui ne viennent pas de leurs parents ou des professeurs", souligne Dominique Stalter, responsable de l'enseignement général et technologique.
Guillaume est inspecteur au Trésor Public depuis septembre 2009. Il apprécie la variété de son travail : "Aucune porte n'est jamais fermée après le bac, il suffit de les pousser : j'ai commencé par obtenir un Deug d'histoire, puis une maîtrise en sciences politiques pour ensuite faire une préparation aux concours administratifs. Lycéen, j'avais, déjà à l'époque, apprécié ce forum des anciens élèves, cela donne des idées ; alors je me sentais redevable, comme une dette à payer, maintenant que je travaille. Et je retrouve d'anciens copains !"
Les questions des lycéens sont variées. Elles portent sur le choix du bac, les débouchés, les difficultés de la formation, le rythme et la quantité de travail, la formation par alternance... Mickaël, lycéen en terminale, est allé rencontrer Morgan, bachelor en école de commerce. Il résume : "Mes idées sont plus claires ; ce forum a confirmé ma future orientation."

(d'après Ouest-France)

-------------------------

13/12/2010

Comédie musicale par 5 assistants anglais

Il était une fois Rosie, Claire, Orla, Joe et Daniel, cinq assistants anglais...

Pour rester fidèles à la tradition britannique, ils vont présenter une pantomime. Ils ont revisité le conte "Goldilocks and the Three Bears" (Boucle d'or et les trois ours). Le spectacle présente une version moderne et musicale du conte adapté et mis en scène par Julie Legrée, responsable du service anglais du syndicat mixte Montaigu-Rocheservière. Un spectacle plein d'humour et interactif, puisqu'à travers un anglais simple et gestuel, sur les airs de Lady Gaga et de Katy Perry, destiné aux jeunes écoliers qui pourront y revoir le vocabulaire étudié pendant les séances pédagogiques.
Mardi 14 et jeudi 16 décembre, à 18 h. Goldilocks and the three Bears. Salle Yprésis. Entrée gratuite
.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

04/12/2010

Trente lycéens découvrent le tribunal

Vols en réunions, ivresse au volant, non-présentation d'enfant, fausses déclarations à l'administration... Voici quelques-uns des dossiers jugés par le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon.

Une trentaine d'élèves de bac professionnel comptabilité et secrétariat du lycée Jeanne d'Arc (seconde et terminale) ont pu assister aux débats et comprendre le fonctionnement et l'organisation de la justice. Ils ont découvert les différents acteurs : juge, procureur de la République, huissier-audiencier, greffier, avocats, et leurs rôles respectifs.
Pour la plupart, cette première "confrontation" avec la réalité des tribunaux a été un choc : âge des prévenus, décisions rendues... Ou parfois une prise de conscience ! Ce déplacement avait pour but de rendre concrètes des notions vues en cours de droit et d'économie mais aussi d'aborder la citoyenneté sous un angle nouveau
.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

30/11/2010

Rencontre d'Instituts Universitaires de France, Finlande, Espagne et Angleterre

Les 4 et 5 novembre, se tenait à l'Institut Supérieur de la Logistique et des Transports de Montaigu une rencontre réunissant les différents partenaires du réseau I.S.L.C. (International Sustainable Logistics Conference). But de ces deux journées de travail : la préparation du Colloque International d'avril 2011, à Hamm (Allemagne).


le "pré-colloque 2011" en 44 vues (1' 28")

Ces colloques internationaux autour des questions de Transports et Développement durable s'inscrivent dans le cadre d'un "Projet européen inter-universitaire Leonardo". Ils réunissent des professionnels, des étudiants et des universitaires qui y échangent les résultats de leurs recherches et de leurs expériences sur ces questions. Ils se déroulent chaque année dans le pays de l'un des membres du réseau.
Pour avoir plus de précisions sur le contenu de ces journées, en faire la demande
.

(d'après la Newsletter de l'ISLT, novembre 2010)

-------------------------

23/11/2010

Quatre lycées autour d'un projet Coménius

Trois délégations étrangères composées de quatorze lycéens et de huit enseignants ont rejoint à Montaigu leur partenaire, le lycée Jeanne d'Arc autour de leur projet Comenius sur le thème "Alimentation et Environnement".


1re rencontre entre des lycéens et des professeurs participant au 2e projet Comenius de leurs lycées

Qu'est-ce qu'un projet Comenius ?
C'est un projet scolaire qui implique au moins trois pays européens. Ainsi le lycéeum An Zee du Helder aux Pays-Bas, l'Albert Schweitzer Schule d'Hofgeismar en Allemagne, l'Instituto de Enseñanza Secundaria de Chapela en Espagne se sont joints au lycée Jeanne d'Arc de Montaigu. Ce projet permet de se rencontrer, d'échanger entre partenaires, en utilisant des langues étrangères, en un mot : de se sentir Européen. Cet échange s'étendra sur les deux prochaines années scolaires.

Comment s'est déroulée cette première rencontre ?
Les trois délégations étrangères sont arrivées mardi et sont reparties samedi. Ce sont des retrouvailles puisque les quatre lycées avaient déjà mené précédemment ensemble un premier projet Comenius. Concrètement, les quatre établissements vont travailler sur le même thème "Alimentation et environnement". Ensemble, les lycéens ont présenté et interprété les résultats d'une enquête sur les habitudes alimentaires qu'ils ont menée dans chacun de leurs pays.
Parmi les réalisations à venir : création d'un site web, d'un logo, d'un journal numérique, d'un album photo, d'un livre de recettes... autant de décisions qui alimenteront les échanges entre les quatre lycées dans les prochains mois. La visite d'une entreprise mêlant l'agroalimentaire, le patrimonial et le touristique, le moulin de Rairé de Sallertaine, sur le chemin de Noirmoutier, a complété le programme.

Quel prolongement pour le projet ?
Le but final de ce projet Comenius est de rendre les élèves des consomm'acteurs plutôt que des consommateurs passifs. Les prochaines "visites de projets" sont déjà programmées : en mai 2012 au Helder, en novembre 2011 à Vigo et en avril 2011 à Hofgeismar. Elles permettront d'approfondir le travail des élèves de ces quatre lycées européens sur leur problématique Coménius : "En quoi notre environnement affecte-t-il notre alimentation et en quoi nos manières de vivre ont-elles des répercussions sur l'environnement".

le Cinéma européen s'affiche à Caméra-5

La rencontre au lycée Jeanne-d'Arc d'élèves et de professeurs de quatre lycées européens coïncide (quel hasard !) avec le 2e festival Europa se déroulant à Caméra 5.

Neuf films références projetés en version originale sous-titrée en français. Avec en anglais, la comédie de Billy Wilder Certains l'aiment chaud et le célèbre Invictus de Clint Eastwwod, ainsi que Joue-la comme Beckham de Gurinder Chadha. Avec Les rêves dansants, La vie des autres et Good bye Lenin, les germanistes bénéficient d'une sélection très relevée. Le cinéma espagnol étant également bien représenté avec Dans ses yeux, de Juan José Campanella et Sin nombre de Cary Fukunaga. Quant au film italien La Pivellina de Tizza Covi, c'est un beau voyage à travers le monde du cirque.
"Ce sont environ 250 collégiens et 950 lycéens du secteur qui vont découvrir des films importants pour leur culture", précise Patrick Pauvert, qui a établi la programmation en lien avec les enseignants. A la sortie de
Sin nombre, les lycéens étaient enthousiastes. "C'est une histoire réelle qui parle de la lutte entre les gangs sur fond du problème de l'immigration entre le Mexique et les Etats-Unis. C'est violent et émouvant" témoigne Orane, élève de seconde. "Sur le plan de l'apprentissage de la langue, même si on ne comprend pas tout à l'oral, on découvre les différents accents" ajoute Violaine.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

17/11/2010

Rencontre internationale Coménius chez JEANNE

Ils sont venus, ils sont tous là, qu'ils viennent de Galice, de Hesse ou de Hollande, qu'ils soient représentants des professeurs ou représentants des élèves. Ils sont venus pour leur réunion de travail bi-annuelle qui se tient en ce mois de novembre 2010 en Vendée, chez le quatrième partenaire de leur projet Coménius, le lycée Jeanne-d'Arc de Montaigu.

Une première journée dense ! Le temps est compté, le travail doit avancer et avance. Les grandes lignes sont fixées...

Le "lyceum Scholen aan Zee" du Helder (Hollande) prend la charge de lycée coordonnateur du projet, avec pour rôle, entre autres, de veiller à la motivation des troupes.
Mise en place de mini-réalisations pour alimenter la réflexion sur le thème de notre projet Coménius 2010-2012, parmi lesquels :
- lancer un "concours" de création du Logo du projet, avec comme mots-clefs "eu", "food", "environnement".
- créer un journal numérique (en pdf),
- réaliser un album photos,
- rédiger un livre de recettes...
Pour la communication entre partenaires et pour le partage des réalisations, pour les échanges et les discussions : réalisation (toujours par le "lyceum Scholen aan Zee") d'un site web avec un forum et avec une interface en 5 langues. En voici l'adresse :

http://projectfood.eu/

Confirmation du calendrier des rencontres pour le suivi du projet: en Allemagne (mai 2011), en Espagne (novembre 2011), puis aux Pays-Bas (mai 2012).

Une première journée se terminant par un repas en commun (et en anglais, menu excepté), simple étape avant la journée de travail de demain.

(d'après le blog Coménius 2010-2012 de Jeanne d'Arc)

-------------------------

15/11/2010

Des jeunes handicapés s'intègrent par le sport

Mercredi après-midi, Thierry Guillet, directeur de l'institut-médico éducatif (IME) le Moulin Saint-Jacques, Joël Caillaud, directeur du collège Villebois-Mareuil, et Dominique Remaud, directeur du lycée Jeanne- d'Arc, ont signé une convention de partenariat entre les trois établissements, poursuivant une coopération qui date de 2007.

Il s'agit d'officialiser des échanges sportifs pour l'année scolaire 2010-2011. Les objectifs sont précis : favoriser la socialisation de jeunes en situation de handicap avec des jeunes scolarisés au collège Villebois-Mareuil et au lycée Jeanne-d'Arc. Ensemble, ils pratiquent des activités physiques et sportives.
Sur la base du volontariat, six jeunes de l'IME de 11 à 14 ans et une quinzaine de collégiens se rencontrent, le mercredi après-midi : au programme, char à voile, VTT, les arts du cirque, patinoire... D'autres adolescents de l'IME suivent les cours de sport, le lundi soir avec les lycéens de Jeanne-d'Arc.
"Le sport est fédérateur, il permet de se réunir pour apprendre à vivre ensemble, indépendamment des différences physiques, intellectuelles...", rappelle la convention. Un état d'esprit que résume Teddy, un collégien de 3 e qui vit cette expérience depuis sa 6e : "Ce n'est que du bonheur !"
Un partenariat qui prendra un éclat particulier cette année : pour fêter les 100 ans de l'Union Générale des Sports de l'Enseignement Libre (l'Ugsel), l'équipe des professeurs de sport du collège et du lycée, en partenariat avec l'IME, organise un tournoi national de sport unifié "Sans différence" qui se déroulera du 4 au 8 avril.
Il concernera le foot et l'athlétisme entre jeunes en situation de handicap et des collégiens et lycéens venus de toute la France.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

12/11/2010

Ensemble et solidaires avec Haïti et les Haïtiens

Laurence Ingouf est secrétaire de direction au sein de l'entreprise VMI et mère de famille. Ayant adopté une jeune Haïtienne, il y a deux ans, et émue par la détresse des habitants d'Haïti, Laurence a décidé de participer à une œuvre humanitaire destinée aux enfants de cette île des grandes Antilles.
Laurence et son mari Michel ont deux enfants, Xavier, 19 ans et Antoine, 16 ans et décident d'en avoir un troisième. Or, la maladie, pendant la grossesse de Laurence, en décide autrement. Ils décident alors d'adopter un enfant orphelin.
Après de longues négociations (18 mois), et deux voyages en Haïti, la petite Luna, 3 ans, arrive le 20 décembre 2008, en provenance de l'orphelinat de Kenscoff, près de Port-au-Prince. Un joli cadeau de Noël.
Au cours de deux voyages dans cette île des grandes Antilles, où règnent désordre et pauvreté extrême, Laurence décide de faire quelque chose pour les enfants défavorisés d'Haïti. Elle participe à la création de l'association "les amis de la Fondation Enfant Jésus" dont le siège est basé à Héric (Loire-Atlantique), qui se bat pour équiper deux orphelinats en Haïti, et en devient la secrétaire.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 a donné un coup d'accélérateur à l'association qui a pu récupérer des dons (80 000 € en quelques mois), et aidé l'équipe en place dans l'île à équiper deux villages et leurs orphelinats (en particulier la construction de réservoirs d'eau aériens.

Une idée pointe dans la tête de Laurence : pourquoi ne pas remplir un container de matériel destiné à améliorer le fonctionnement des orphelinats et des écoles de l'île ? Les dons affluent de partout, on les stocke dans le local du comité d'entreprise de VMI (Vendée Mécanique Industrie) à Montaigu, que Laurence remercie au passage, ainsi que la direction de l'usine. Un container de 60 m3 (40 pieds), d'un poids de 9 tonnes, a pu accueillir lits, matelas, couvertures, tables d'écoles, jeux éducatifs, jouets, poussettes, articles de puériculture venus de toute la Vendée et de France. Il a été acheminé en Haïti.
À ce jour, un deuxième envoi est déjà prévu
".

(d'après Ouest-France)

-------------------------

29/10/2010

Une classe du lycée JEANNE d'Arc se mobilise pour Haïti

Dix-neuf lycéens du lycée Jeanne-d'Arc préparent l'envoi d'un container pour l'école Sainte-Thérèse de Cayes-Jacmel d'Haïti, entièrement détruite lors du séisme du 12 janvier.

Pourquoi ce projet humanitaire ?
Cette action lycéenne est un projet d'année pour les 19 élèves de seconde professionnelle logistique et transport du lycée Jeanne-d'Arc. Elle permettra une application concrète de leur enseignement professionnel, mais aussi d'y intégrer d'autres matières comme les maths, l'anglais, l'histoire-géo, le Français... "C'est un projet fédérateur et motivant" explique Nathalie Parent, responsable de la classe. Cette action est menée en lien avec l'association Amitié Vendée-Haïti qui est en relation, sur l'île, avec les Sœurs Saint-Joseph de Cluny. Cette association vendéenne participe à la "réhabilitation" de l'école Sainte-Thérèse de Cayes-Jacmel : "La classe se fait toujours sous les tentes, la nourriture est chère mais les enfants se présentent par centaines pour venir à l'école" explique Sœur Jeanne Bertrand, religieuse haïtienne.

Comment s'organise cette aide humanitaire ?
Dans le but de récolter des fonds pour participer à l'envoi d'un container, les lycéens et les professeurs de cette classe organisent plusieurs actions dont une randonnée semi-nocturne, le samedi 6 novembre. Le samedi 20 novembre, les élèves collecteront des fournitures scolaires, à l'entrée du magasin Leclerc. Tous les bénéfices seront reversés à Amitié Vendée-Haïti. Les 19 élèves de seconde ont aussi mobilisé les autres lycéens de Jeanne-d'Arc pour une collecte de vêtements, de matériel scolaire, de livres de bibliothèque"...

 

Samedi 6 novembre, randonnée semi-nocturne. Départs du lycée échelonnés entre 18 h et 20 h. Pour toute information, vous pouvez contacter le 02 51 48 87 00 et venir retirer un bulletin d'inscription au lycée Jeanne-d'Arc avant le mercredi 3 novembre. Inscriptions : 6 € par personne (3 € pour les enfants de moins de 10 ans).

(d'après Ouest-France)

-------------------------

26/10/2010

Du jus de pomme pour payer un voyage en Espagne

Vendredi après-midi, à partir de 16 h, pour ne pas trop perturber les cours, les 33 élèves de seconde européenne du lycée Jeanne-d'Arc ont fabriqué du jus de pommes à la ferme Maingot de la Bruffière. Cette opération permettra de financer leur projet de classe : la découverte de Barcelone, patrimoine et modernité. Plus de 2400 litres ont été commandés par les familles et les amis.

Cette année, la décision a été prise de faire du jus de pomme bio. Ce projet s'inscrit tout naturellement dans le programme européen Comenius reconduit pour la 4e année au lycée : le thème retenu pour deux ans est alimentation et environnement
La plupart des professeurs de la classe ont accompagné les lycéens et a mis la main à la pâte. "C'est aussi un bon moyen pour fédérer une classe et créer un véritable esprit de groupe", résume Laurence Roy, responsable de la seconde européenne
.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

19/10/2010

le Goût pour s'interroger sur l'environnement

Chaque année, depuis 2001, à initiative du Conseil de l'Europe, le 26 septembre est la Journée européenne des langues, A sa manière, le lycée Jeanne-d'Arc a voulu célébrer cette date.

Les 26 élèves de la grande section de l'école Saint-Jean-Baptiste et les terminales CAP (restauration et services à la personne) du lycée Jeanne-d'Arc ont participé à la Semaine du goût. Le jeudi 7 octobre, ensemble, ils ont accueilli d'abord des pommes aux Vergers du Lac de la Guyonnière. Puis, jeudi et vendredi, par groupe, les lycéens ont aidé les jeunes de la maternelle à réaliser une compote de pommes. Protégés de leur tablier et de leur calot, les jeunes enfants ont découvert leurs premières notions de cuisine.
Pour les élèves du lycée professionnel, cet atelier s'inscrit dans un projet plus vaste : cuisiner en protégeant l'environnement et optimiser le tri des déchets. Ainsi, ils ont visité le centre de tri de Saint-Prouant et ont installé un composteur au lycée. D'autres élèves du lycée général et technologique ont assisté à la projection d'un documentaire
Nos enfants nous accuseront, sur l'agriculture bio. Le film était suivi d'un débat avec Bernard Chancelier de l'association Réflexions sur l'environnement et Paul Vieil, agriculteur bio.
Toutes ces actions déclinent le thème du projet Coménius auquel participe le lycée Jeanne d'Arc avec un lycée d'Espagne, des Pays-Bas et d'Allemagne : environnement et alimentation.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

18/10/2010

le Lycée JEANNE-d'Arc va créer son journal

Le lycée Jeanne-d'Arc lance son journal interne. Comment est née cette idée ?
L'année dernière, des élèves volontaires ont sorti un petit journal, "Mine de rien", avec la vie scolaire. L'expérience a plu et l'idée, aujourd'hui, c'est d'avoir quelque chose de plus unifié dans le cadre d'un projet pédagogique. Le journal va être réalisé en partenariat avec le service presse-école d'Ouest-France et Bayard Service Édition pour la logistique et la fabrication technique.

Quels élèves sont concernés ?
Un atelier sur le journal des lycéens est en place le mardi dans le cadre des actions personnalisées. 19 élèves de seconde sont inscrits. Un comité de rédaction a été installé, les élèves ont choisi les sujets et se sont réparti le travail. Ils vont utiliser un outil pédagogique mis à disposition par Bayard presse. Un journaliste d'Ouest-France va aussi intervenir auprès d'eux pour les aider dans l'écriture. Ils doivent rendre leurs articles pour la fin novembre. Deux professeurs volontaires et la documentaliste les accompagnent.

Que peut leur apporter la création de ce journal ?
Ils vont apprendre l'écriture journalistique, les différents genres, la photo... Il y a aussi des exigences : la conduite d'un projet, tenir un agenda, se répartir le travail, etc. Ces élèves de seconde arrivent dans l'établissement. Créer ce journal va leur permettre d'appréhender l'établissement, d'être conscients de tout ce qui se vit dans un lycée et d'en parler. Le lycée est un lieu de vie, il s'y passe beaucoup de choses. Tous les secteurs vont être abordés : vie pastorale, lycée professionnel, enseignement général... Pour eux, il y a une bonne motivation : ils vont essayer de donner le meilleur d'eux-mêmes.

À quand le premier numéro ?
En janvier. Deux autres numéros devraient ensuite être publiés en mars et fin mai. Il fera 16 pages en format A4 et sera tiré à 1000 exemplaires. Le nom du journal n'est pas choisi, mais ils ont déjà toute une liste de propositions...

(Tatiana Guesdon pour Ouest-France)

-------------------------

16/10/2010

les Échanges Sauzay rapprochent jeunes allemands et français à Montaigu

le Principe de l'échange Sauzay
Le nom de "Brigitte Sauzay" qui fût interprète puis conseillère aux affaires européennes a été donné à un dispositif d'échanges franco-allemand de moyenne durée. Au départ, les jeunes volontaires français et allemands sont mis en contact par internet, sur un site géré par l'Office franco-allemand pour la jeunesse. Quand les familles se sont mises d'accord, elles complètent un formulaire qui officialise l'échange en partenariat avec les lycées et les Régions des Pays de La Loire et du Schleswig-Holstein.


au Schleswig-Holstein, la classe d'A-M. M.

le Déroulement de l'échange
Celui-ci doit durer entre deux et trois mois. Les Français partent le plus souvent en mai, juin, juillet et les Allemands viennent en France en août, septembre et octobre. Les jeunes doivent assister à la plupart des cours pour progresser au maximum dans la langue. [Calendrier suivi ces dernières années au lycée Jeanne-d'Arc - cf. les articles dans cette Revue de Presse aux 05/01/2010, 29/11/2008, et précédemment].

les Conditions pour y participer ?
Il faut avoir pratiqué au moins deux ans la langue du pays. En raison des examens, brevet des collèges et baccalauréat, les jeunes partent le plus souvent en 4e ou en Seconde. "Il faut savoir que les familles bénéficient d'une aide financière qui couvre les frais de déplacement entre nos deux pays"...

 

(d'après Ouest-France)

-------------------------

24/09/2010

Journée européenne des langues au lycée JEANNE-d'Arc

Chaque année, depuis 2001, à initiative du Conseil de l'Europe, le 26 septembre est la Journée européenne des langues, A sa manière, le lycée Jeanne-d'Arc a voulu célébrer cette date.

Les trois classes européennes de l'établissement ont préparé des mots croisés et des quiz sur les langues qu'ils ont proposés aux autres lycéens. Une soixantaine d'élèves ont suivi des ateliers d'initiation au portugais, au chinois, au polonais et au galicien : ce dernier atelier était animé par les quatre lycéennes espagnoles qui séjournent au lycée Jeanne-d'Arc, dans le cadre du projet Comenius Mobilité.
Thé à 10 h, sangria (sans alcool) avant le déjeuner, repas "européen" ont aussi complété les animations du lycée, décoré de drapeaux des pays de l'Union européenne.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

24/09/2010

les Terminales aident les secondes à JEANNE-d'Arc

Pour la première année, le lycée Jeanne-d'Arc met en place un tutorat entre les élèves de seconde et de terminale.

Quels ont les objectifs de ce tutorat ?
L'idée d'accompagner les nouveaux lycéens à leur entrée en seconde est née d'une réflexion d'un groupe d'enseignants. Ce tutorat doit leur permettre de s'intégrer avec sérénité dans leur nouvel établissement. "Ce tutorat ne se substitue pas au rôle du professeur principal. Il le complète", rappelle Léon Vergnaud, conseiller d'éducation. Ainsi l'élève de seconde pourra se renseigner auprès de son aîné, sur les futures filières en profitant de son expérience de lycéen.

Quel est le dispositif mis en place ?
Sur la base du volontariat, 32 élèves de terminale ont accepté d'accompagner 19 secondes. La première réunion leur a permis de se présenter et de déjeuner ensemble. À l'issue de cette prise de contact, des groupes de trois lycéens se sont constitués par affinités. Des moments et des lieux de rencontres sont organisés, soit dans la journée quand l'emploi du temps en laisse la possibilité, mais aussi sur le temps de midi. Les lycéens se sont aussi communiqué leur adresse mail. Une première réunion bilan aura lieu au mois de décembre.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

21/09/2010

Cinq nouveaux assistants britanniques au "Service Anglais"

Orla Gill (au lycée Jeanne-d'Arc), Daniel Rooks, Joe Gilmour-Rees, Rosie Waspe, Claire Huxley sont les cinq nouveaux assistants linguistiques recrutés par Julie Legrée, responsable du Service Anglais du syndicat mixte Montaigu-Rocheservière.

Pourquoi un Service Anglais ?
La mission du Service Anglais est de faire découvrir la civilisation britannique aux élèves, en leur proposant un bain linguistique, par des "natifs". Ce dispositif vient en complément de l'enseignement linguistique dispensés par les enseignants. Ce Service répond donc aux besoins des écoles : il assiste les élèves dans la pratique orale de la langue et dans la découverte culturelle d'un autre pays. "C'est une complémentarité intéressante entre les assistants et les professeurs, le 20e anniversaire du Service n'a pas été un point final à l'expérience, mais un nouveau départ", souligne Alain Lebœuf, vice président du syndicat mixte.

Comment se déroulent les cours ?
Orla Gill interviendra comme assistante au collège Villebois-Mareuil et au lycée Jeanne d'Arc. Daniel Rooks, Joe Gilmour-Rees, Rosie Waspe, Claire Huxley aideront les professeurs des 28 écoles privées et publiques des deux cantons : une séance tous les quinze jours pour 3500 élèves. Les cinq assistants ont tous un niveau post-bac, voire post-licence. L'approche de la civilisation britannique est adaptée au niveau des élèves et, souvent, se déroule sous forme ludique : contes, comptines, chansons, sketches, vidéos...

Quels sont les besoins du Service Anglais ?
Les assistants sont hébergés dans des familles d'accueil pendant 10 semaines ; ils changent donc de famille au bout d'un trimestre. "Cette année nous avons reçu cinq nouvelles demandes pour accueillir les assistants ; nous en recherchons d'autres pour les 2e et 3e trimestres", ajoute
Julie Legrée (02 51 46 45 45).

(d'après Ouest-France)

-------------------------

11/09/2010

Quatre lycéennes espagnoles au lycée JEANNE-d'Arc

Elles s'appellent Africa, Alba, Paula et Stéphanie : elles sont espagnoles et sont lycéennes au lycée Chapela à Vigo en Galice. Jeudi matin, à 8 h, elles ont découvert le lycée Jeanne-d'Arc : pendant trois mois, elles vont suivre les cours de première.

Leur contrat d'études leur demande de suivre 16 heures de cours au lycée par semaine mais aussi de rattraper les cours qui seront donnés dans le lycée espagnol. Elles sont venues dans le cadre du projet "Comenius mobilité" qui a pour objectif de faire découvrir aux jeunes lycéens un autre pays, une autre culture. Parallèlement cinq jeunes lycéens de Jeanne-d'Arc s'envoleront samedi vers Vigo, pour y vivre la même expérience.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

06/09/2010

1990-2010 : l'I.S.L.T. de Montaigu va fêter ses 20 ans

Il y a 20 ans...
L'I.S.L.T. (Institut de la Logistique et du Transport), pour la première fois, ouvrait ses portes à Montaigu à 37 étudiants (24 premières années de BTS et 13 TS+). C'était l'aboutissement de 2 années de réflexion menée par les responsables du lycée Jeanne d'Arc en partenariat avec les collectivités locales, les administrations et les professionnels du transport dont l'A.F.T. (Association Française du Transport).

"À l'époque où nous avons ouvert cette section d'enseignement, les gens nous regardaient étrangement en se disant que ce type d'établissement n'avait peut-être pas sa place dans une petite commune. Nous devions faire nos preuves. En 1990, le BTS/Transport était une nouveauté de l'Éducation Nationale, et le TS+ une nouvelle formation régionale (soutenue par le conseil général, le conseil régional, le rectorat), dont le programme avait été élaboré avec les professionnels du transport. Aujourd'hui, ces preuves, il y a longtemps que nous les avons faites : non seulement nos formations ont été habilitées par les ministères du Travail et de l'Éducation nationale, mais à l'étranger même, elles sont désormais reconnues par de nombreux Établissements d'Enseignement Supérieur.

Le 12 novembre 2010...
C'est la date où étudiants, anciens étudiants, enseignants d'hier et d'aujourd'hui, nombreux partenaires et amis de l'I.S.L.T. sont conviés pour la célébration de ce 20e anniversaire.
N'hésitez pas à vous joindre à eux.

(extrait de la News Letter de l'I.S.L.T.)

-------------------------

04/09/2010

le Cartable électronique, autre façon de travailler

Une école en phase avec son temps : depuis trois ans déjà, le lycée Jeanne-d'Arc a choisi de doter gratuitement, chaque élève de la classe de seconde services administratifs, d'un ordinateur portable. "Un équipement qui apporte une autre dimension à l'enseignement et qui vous permettra de vous familiariser avec votre prochain environnement professionnel", a rappelé Dominique Remaud, le directeur du lycée Jeanne-d'Arc.

Après avoir souscrit à la "charte d'engagement d'utilisateur responsable", chaque élève des classes concernées a reçu son "cartable électronique" qui sera utilisé en enseignement professionnel mais aussi, dans les matières générales : français, maths... Le nouvel espace numérique de travail leur donnera accès aussi à de nombreuses ressources pédagogiques. Un sac à dos matelassé permet au lycéen d'apporter son cartable électronique chez lui : un outil de travail qui facilitera le travail en classe et à la maison !

(d'après Ouest-France)

-------------------------

25/08/2010

35e lycée de France ex aequo

Partant des chiffres communiqués par l'Éducation Nationale, l'Internaute propose un "Palmarès des lycées" partant non seulement du taux de réussite au bac, mais aussi du taux d'accès au bac et de la proportion de bacheliers parmi les sortants.
Montaigu, avec le lycée Jeanne-d'Arc se trouve situé à la 35e place ex æquo (12e ex aequo si on excluait les "lycées parisiens") sur quelque 5300 lycées.

Chaque année, l'Éducation Nationale publie trois indicateurs de performance des lycées : le taux de réussite au bac, le nombre total de bacheliers sur l'ensemble des élèves sortants et le taux d'accès des secondes au précieux diplôme. A partir de ces données, L'Internaute a réalisé son classement des 35 meilleurs lycées de France.
La valeur d'un lycée ne se limite pas à l'image qu'il se donne, ni à un pourcentage de réussite au bac, et "l'Internaute" s'efforce d'en tenir compte. Il faudrait aussi de plus pouvoir intégrer d'autres éléments tels que la constance des résultats année après année, le niveau effectif atteint par les élèves, la préparation à l'après-bac, les possibilités d'activités et d'ouvertures para-scolaires, etc
.

Pour certains lycées, l'Internaute apporte aussi (en bien ou en mal) les avis laissés par d'anciens élèves.