Imprimer cette page

Revue de Presse 2010 - 1

19/06/2010

Bac 2010 à Montaigu, c'est parti avec la philo

Moments de stress, jeudi matin pour 404 jeunes des lycées Saint-Gabriel de Saint-Laurent-sur-Sèvre, Jeanne d'Arc de Montaigu, et De Vinci. Ils affrontaient l'épreuve de philosophie, spécificité française. En série sciences économiques et sociales, le sujet 2, Le rôle de l'historien est-il de juger ? semble avoir séduit une majorité d'élèves.
Pour Justine du lycée Jeanne-d'Arc, "Le rôle de l'histoire, c'est de nous donner des éléments de compréhension du passé et ensuite, c'est à chacun de juger". Certains élèves (et même les bons) reconnaissent une angoisse face à cette discipline : "En philo, on ne peut pas apprendre par cœur..." Le choix d'Audrey en série scientifique s'est porté sur
L'art peut-il se passer de règles ? "Je me suis dit que les autres allaient prendre le sujet sur le bonheur. Pour moi, ça semblait plus abstrait et comme j'avais bien revu l'art...". Les épreuves vont se poursuivre jusqu'au mercredi 23 juin.

De droite à gauche, Justine A. et ses camarades de lycée Flora G. Maryline E...

(d'après Ouest-France)

7 juillet : Justine n'avait pas à s'inquiéter, elle est reçue avec une mention Très Bien, ainsi que ses amies Flora et Maryline (avec toutes les deux une mention Assez Bien). Elles font partie des 97 % des élèves du lycée à être reçus au Bac (moyenne nationale : 86 %). Ce qui compte aujourd'hui, ce n'est plus le Bac, mais le niveau avec lequel on l'obtient et la bonne préparation de son orientation.

-------------------------

02/06/2010

Maths : des lycéens de JEANNE-d'Arc récompensés

Le concours Kangourou est une épreuve nationale de mathématiques, avec des exercices de logique et de réflexion. Lundi midi, les 118 lycéens du lycée Jeanne-d'Arc qui ont participé à ce concours, ont reçu leurs prix : un livre et une règle comme lots de base, auxquels s'ajoutent un tee-shirt et d'autres livres pour les mieux placés du lycée : Florent Boivineau, Agathe Valin, Marc Beillevaire (photo), Nicolas Couturier et Justine Airiau. Tous, motivés par leurs professeurs, sont prêts à retenter leur chance, l'an prochain.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

28/05/2010

l'Auteur Florence Cadier a rencontré des élèves à Montaigu dans le cadre du Prix des Incorruptibles

Le mardi 25 mai, deux classes de Troisième du collège Villebois-Mareuil et deux classes de Seconde du lycée Jeanne-d'Arc ont rencontré Florence Cadier, auteur du roman, Le rêve de Sam. Ces quatre classes participent au PRIX DES INCORRUPTIBLES, et ce livre fait partie de la sélection nationale pour l'attribution du titre 2010.
Il s'agit de lire les cinq livres en compétition et de voter pour l'un d'eux. Même si le résultat final ne sera connu que début juin, collégiens et lycéens montacutains ont déjà voté majoritairement pour ce livre. Florence Cadier a répondu volontiers aux nombreuses questions des élèves : "Quelles sont vos sources d'inspiration ? Pourquoi avoir choisi le thème de la discrimination ? Quels sont les autres thèmes de vos romans ?"
Les deux établissements privés se sont associés cette année pour ce projet qui permet aux jeunes de participer à un prix littéraire national. Lors du Printemps du livre, ces mêmes collégiens et lycéens ont déjà rencontré Yann Mens qui est aussi en compétition avec son livre L'écho des armes. Les élèves ont échangé sur un forum, leurs points de vue sur les cinq romans sélectionnés, pour le prix 2010. Le projet Prix des incorruptibles a été initié par deux professeurs du collège Villebois-Mareuil et du lycée Jeanne d'Arc, Laurence Auger et Nathalie Clenet, et par les documentalistes, Dominique Armange, Nelly Douaud et Lucile Sire.

(d'après Ouest-France)

-------------------------

24/05/2010

"Mine de Rien..." - mai 2010

Au sommaire de ce 4e numéro de "Mine de rien..." : la Réforme des lycées / Premier don pour 54 lycéens / la Remise du chèque ELA / le Chinois, une langue très en vogue / Visite d'Ouest-France / Résultats de l'Association sportive / l'Actuapolitique / Semaine PAE / 2012 : fiction ou réalité ? / Actu-Cultu et Jeux.

-------------------------

21/05/2010

Avant-première sur le Colloque International de la Logistique durable, du 27 mai prochain

Organisée par le réseau ISLC (International Sustainable Logistic network), a lieu le 27 mai 2010 à Huddersfield (Grande-Bretagne), une conférence internationale portant sur les solutions de demain en termes de développement durable dans nos entreprises du transport et de la logistique. Des étudiants de l'ISLT auront l'honneur et la lourde tâche de se mêler aux nombreux professionnels qui y échangeront et débâteront. Afin de présenter une étude sur "l'Utilisation de l'énergie électrique dans le transport courte distance".

Gaëlle Fauchard : "En créant l'ISLC-network avec nos partenaires européens (cf. ci-dessous la Newsletter de l'ISLT d'avril 2010) , il s'agissait de promouvoir une nouveau mode d'apprentissage : faire travailler conjointement les étudiants de nos écoles, les professionnels et les universitaires. Il s'agit chaque année de proposer des thématiques aux professionnels pour ensuite centraliser les efforts de réflexion entre ceux-ci et les étudiants, guidés par nos experts.
Cette approche innovante porte ses fruits. Ainsi cette année, un groupe d'étudiants de l'ISLT va présenter ses recherches menées avec plusieurs entreprises du réseau de l'ISLT à l'occasion du Colloque Européen d'Huddersfield où sont déjà inscrits plus de 150 professionnels anglais."

Un sujet sur lequel ont travaillé : l'équipe pédagogique de l'ISLT, les entreprises Röhling, Fleury-Michon, Dascher France, Antoine Distribution, la Société Action Com, Deret, et la promotion Cycle 2 de l'ISLT.

(d'après la Newsletter de l'ISLT, mai 2010)

-------------------------

14/05/2010

Spectacle européen pour 50 lycéens de JEANNE-d'Arc

Le mardi 11 mai, au lycée Jeanne-d'Arc, plus de 50 élèves ont présenté sous différentes formes, sketches, chants, montages... une partie du travail réalisé cette année, en Allemand, Anglais et Espagnol. Parents, amis, enseignants du lycée et du collège privés, ont apprécié le programme plein d'humour qui leur était proposé, dans l'amphithéâtre de l'ISLT.
Les 28 lycéens de seconde ont retracé leur séjour à Berlin pour le 20e anniversaire de la chute du mur ; ils ont aussi parodié un jeu télévisé en espagnol et ils ont joué des extraits tirés du roman Le bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon.
Quinze élèves de première ont revisité le conte du
Petit chaperon rouge en théâtralisant des textes de leur création. Les terminales ont interprété le Crime de l'Orient Express, en y ajoutant une adaptation de leur cru. Clou du spectacle : tous les lycéens ont entonné Just my imagination des Cranberries, accompagnés par trois élèves à la guitare.

(Ouest-France)

-------------------------

11/05/2010

les Lycéens de JEANNE-d'Arc reçoivent le Prix des ambassadeurs ELA

Le lycée Jeanne-d'Arc a été un des deux lycées des Pays de la Loire à participer au Prix des Ambassadeurs ELA 2010 à Paris, le jeudi 6 mai. Représenté par Christopher Castro Leite, le lycée montacutain a reçu le titre d'ambassadeur ELA pour "l'exemplarité de son engagement citoyen".
Les lycéens de Jeanne-d'Arc avaient organisé, le mardi 2 mars, une opération de soutien à ELA : des actions de parrainage, des animations sportives avaient permis de réunir la somme de 4 542,20 €. ELA est une association européenne qui lutte contre les leucodystrophies, fondée et présidée par Guy Alba, elle est parrainée depuis ses débuts, par Zinedine Zidane.
La remise du Prix des Ambassadeurs 2010 s'est déroulée au musée des Arts Premiers du quai Branly à Paris, en présence de nombreuses personnalités : Patrick Poivre d'Arvor, Sophie Thalmann (Miss France 2008)... et Zinedine Zidane. Lors de la cérémonie, des interventions accompagnées de témoignages vidéos de scientifiques et d'enfants atteints de leucodystrophies ont permis de faire le bilan des actions, des avancées et des besoins toujours présents partenaires.

(Ouest-France)

-------------------------

06/05/2010

les Arts au soleil s'exposent au lycée JEANNE-d'Arc

Vernissage de l'exposition les Arts au soleil, au lycée Jeanne-d'Arc, mardi midi. Une centaine de toiles présentées par une dizaine d'artistes est accrochée dans le foyer des lycéens, dans le hall du self, au CDI, sous le préau... "Un panel d'œuvres et de techniques qui permet aux jeunes de se construire une sensibilité artistique et une vision critique de l'art", se réjouit Dominique Remaud, le directeur du lycée.
Bernadette Bertrand, présidente des Arts au soleil, qui vont fêter l'an prochain leur 30e anniversaire, ajoute : "C'est la première fois que nous exposons dans un lycée ; c'est un autre public avec un autre regard. Cette exposition doit susciter des réactions, des envies."
L'exposition se terminera le 12 mai. Elle sert d'introduction à la semaine des arts au lycée Jeanne-d'Arc, du 17 au 21 mai. Les arts de la rue seront présentés à la pause de midi ; la fête du lycée accueillera musique, jonglerie, djembé et un spectacle de théâtre. ( www.lesartsausoleil85.fr )

(Ouest-France)

-------------------------

30/04/2010

Concert par une soixantaine d'élèves à Montaigu

Mardi soir, dans l'amphithéâtre de l'ISLT, une soixantaine d'élèves ont donné un concert gratuit de deux heures trente.
Pour la deuxième fois, cette prestation musicale réunissait les lycéens de Jeanne d'Arc qui ont choisi l'option musique et les collégiens de Villebois-Mareuil qui pratiquent un atelier musical. S'étaient joints à eux les élèves des collèges Sainte-Marie de Chavagnes, de Notre-Dame-de l'Espérance des Brouzils et ceux du collège Saint-sauveur de Rocheservière qui suivent un atelier chorale.

(Ouest-France)

-------------------------

24/04/2010

Des Américains au lycée JEANNE-d'Arc de Montaigu

Les élèves du lycée Jeanne-d'Arc qui sont allés aux Etats-Unis en octobre dernier, ont reçu du 15 au 20 avril, leurs correspondants américains de Sounth Windsor, dans le Connecticut.
Au programme : visite de Nantes et des Machines de l'Île, du centre-ville, du château mais aussi du Puy du Fou, Clisson, Le Gois, Tiffauges... Les 19 jeunes ont été accueillis dans des familles vendéennes. Ils ont pu découvrir et apprécié la cuisine française : la baguette fraîche, les croissants, la bonnote... Mardi soir, c'était la soirée d'adieu, autour d'un potluck, où chacun amène un plat pour la convivialité. Les 19 Américains retournent dans leur pays. Mais avant ils ont fait une étape à Paris.

(Ouest-France)

-------------------------

23/04/2010

"J'ai couru mon premier marathon au profit de l'Arc"

Dominique Gallais, Loulaysien de 53 ans, a couru malgré son âge le 34e marathon de Paris, le 11 avril dernier. C'est son premier marathon et il a choisi de donner à ce défi sportif une dimension solidaire. "Pour moi, c'était un double défi : il fallait finir la course et récolter des dons pour l'Association pour la recherche sur le cancer, l'Arc."
Professeur d'histoire-géographie au lycée Jeanne-d'Arc, Dominique Gallais n'a commencé la course à pied qu'en 2004, d'abord pour son hygiène de vie. "Avant, je faisais très peu de sport !" Progressivement, il a disputé quelques courses : la Montacutaine, les semi-marathons de Vannes, de La Rochelle, des Sables... Depuis le mois de novembre, il a accéléré son entraînement en vue du marathon de Paris, "3h 30 de course à pied par semaine avec les conseils avisés de deux de mes collègues, Nicolas Pavageau et Christian Moreau." Une bonne préparation car il avoue : "Je n'ai pas trouvé le parcours difficile. Je n'ai pas trop souffert et je n'ai jamais pensé à abandonner."
Avec un temps de 4h 27mn 56s et la 22 241e place, l'objectif sportif est atteint : "Je voulais terminer avant 4h 30, en calquant ma course sur les meneurs d'allure qui accompagnent les marathoniens." La Concorde, l'hôtel de ville, le château de Vincennes, Notre-Dame, la tour Eiffel... un parcours unique qui permettait de découvrir la capitale même si Dominique avoue : "Je pensais d'abord à finir ma course."
Avec le dossard 47 338, et son maillot aux couleurs bleues de l'Arc, il a recueilli 220 € pour l'association mais les dons sont encore possibles sur son site, jusqu'au 11 mai. "J'ai déjà prévu de courir le marathon de la Rochelle, en novembre mais plus important il y a celui de Berlin en septembre 2011, toujours pour la même cause." Site internet :
http://marathon-de-paris.aiderdonner.com/dominiquegallais
.

(Ouest-France)

-------------------------

19/04/2010

Une semaine pour apprendre autrement à JEANNE-d'Arc de Montaigu

La semaine dernière, les élèves de seconde et de première du lycée Jeanne-d'Arc ont vécu une semaine particulière. Le projet d'actions éducatives (PAE) de l'établissement leur a permis d'apprendre de façon différente. Pas de cours traditionnels mais de nombreux projets dans lesquels ils se sont inscrits en fonction de leurs goûts ou de leur filière : des séjours pédagogiques à l'étranger (Espagne, Irlande, Pays-Bas, Angleterre, les capitales européennes) ; un séjour sportif pour découvrir la voile sur l'archipel des Glénans ; stages en entreprises ou en laboratoires ; découverte du journalisme, du secourisme, des activités manuelles... Tous ont apprécié ces parcours de découvertes, de rencontres et d'apprentissages.


Devant le lycée de nos partenaires : Drayton manor hight school.

(Ouest-France)

-------------------------

09/04/2010

l'I.S.L.T. et la création du réseau I.S.L.C.

L'I.S.L.C. (International Sustainable Logistics Conference Network), est un réseau né de la rencontre entre trois formations d'enseignement supérieur :
- l'Institut Supérieur de la Logistique et du Transport (France), à l'initiative de la création du réseau en 2009
- the University of Huddersfield (Grande-Bretagne),
- Das SRH Hochschule für Logistik und Wirschaft (Allemagne).

Ses objectifs sont de rassembler les entreprises du transport et de logistique autour de pratiques s'inscrivant dans le développement durable, et de faire émerger de nouvelles attitudes à la fois responsables et rapidement applicables.Dès 2009 des instituts espagnol et polonais (Institut Supérieur de Logistique de Posnan) se sont associés au réseau. Ils ont été rejoints cette année par de nouveaux partenaires, finlandais (Université des Sciences appliquées JAMK) et russes (Université de Technologies et Management de Moscou/Meleuz).

C'est à l'initiative de l'I.S.L.C. que se tiendra le 27 mai 2010 à Huddersfield, le 2e Colloque "Transport et Développement durable". Il est dans la continuité de celui qui s'est déroulé l'an dernier à Montaigu.

Les thèmes traités lors de ce Colloque de 2010 sont les suivants :
- Développement durable et ressources humaines,
- Le Site logistique à énergie positive,
- Utilisation des énergies alternatives dans le transport à courte distance,
- la Propulsion au GNL et par voile dans le transport maritime.

Des compte rendus et vidéos du colloque constitueront le "Book 2010" rassemblant les états des lieux des "bonnes pratiques", les perspectives de faisabilité et d'application, et les avis et interventions de professionnels de ce secteur d'activités.
Support de diffusion : une clef USB. Pour se la procurer et pour de plus amples informations, nous contacter.

(d'après la Newsletter de l'ISLT, avril 2010)

-------------------------

08/03/2010

De l'ARGENT par équipes pour les cadettes au Championnat de France de cross !


Priscillia, Marjorie, Hélène, Margot, Morgane, Alanna

Les longues heures d'entraînement ont payé. Hier Hélène Michenaud de Montaigu et ses amies des Brouzils, la Garnache et la Roche sont devenues vice-championnes de France par équipes.

Au dessus de leurs shorts, les filles ont revêtu leurs dossards jaune pétant. En trottinant elles gagnent le box de départ. C'est l'heure des "adieux" : l'entraîneur laisse les filles se donner l'accolade, recueille les manteaux et... une belle écharpe rose.
C'est parti pour 4495 mètres.
A l'arrivée on voit qu'elles en ont bavé, mais elle sont heureuses : Marjorie Althot est 34e, Priscillia Quoniam est 68e, Alanna Hargrave est 81e et Hélène Michenaud est 127e, sur 297 classées. Soit au total 310 points et la deuxième place par équipes.
Dans les courses messieurs : participations d'Erwan Rabiller et d'Anthony Guillard.

(d'après Ouest-France - voir aussi leurs interviews sur TV Vendée, 1' 11")

-------------------------

18/02/2010

David BARR et le "Service anglais"

TROIS QUESTIONS à DAVID, l'ASSISTANT ANGLAIS :

Que pensez-vous de la France ?
Il y a une différence avec l'Angleterre. Le paysage et le mode de vie ne sont pas les mêmes. Je dois dire que je n'ai jamais autant mangé, ou bu de café, que depuis que je suis en France (rire).
J'ai eu le temps de visiter le château de Nantes et l'île de Noirmoutier. C'était très intéressant. La visite de Montaigu l'était aussi, bien qu'une semaine a été suffisante pour connaître cette ville presque par cœur (rire).
Autrement les gens sont très accueillants et souriants, c'est très agréable d'être en France.
Que pensez-vous du lycée ?
Premièrement, j'ai eu du mal a m'habituer aux longues journées. En Angleterre, les cours ne durent que de 9h à 15h 45. Autant dire queles matins sont très difficiles en France (rire).
Sinon le rôle de l'assistant ici n'est pas pareil qu'en Angleterre. Là-bas, l'assistant Français voit les élèves une heure par semaine, soit seul, soit par deux. Alors qu'ici, j'ai souvent une demi classe pendant une demi-heure et ainsi de suite.
Je trouve aussi qu'à Jeanne-d'Arc les élèves sont très motivés pour l'apprentissage, plus qu'en Angleterre ou que dans d'autres lycées. Vous étudiez également beaucoup plus de langues que chez nous.
J'ai aussi remarqué que sans les uniformes, les élèves ont l'air beaucoup plus âgés (rire).
Que comptez-vous faire l'année prochaine ?
J'ai déjà une place à l'université de Cambridge, en faculté de droit international pendant quelques années.
Après quoi, j'aimerais beaucoup faire une année en Allemagne, car j'aimerais être trilingue, savoir bien parler l'anglais, le français et l'allemand.Et puis, j'aimerais beaucoup revenir en France, si possible pour y passer quelques années
.

(propos recueillis par Axel L. pour "Mine de Rien..." du 11 février 2010)

Le "SERVICE ANGLAIS"

Le "Service anglais" du syndicat mixte Montaigu-Rocheservière fête cette année ses 20 ans. [...]
Plus de 100 jeunes Anglais ont été recrutés depuis 1990. Corinne, Gemma, Sarah, David et Miguel proposent, cette année, une sensibilisation à la civilisation britannique. "Cette expérience nous permet d'améliorer notre niveau de français, d'approcher la culture et le mode de vie de ce pays. Le contact avec les enfants est toujours enrichissant ; les Vendéens sont accueillants." Corinne, Gemma, Sarah et Miguel interviennent dans les écoles primaires : 1 h 30, tous les quinze jours. Jeux chants, vidéos, musique... des activités ludiques qui plongent l'enfant dans un bain linguistique. DAVID est assistant au collège Villebois-Mareuil et au lycée Jeanne d'Arc.
Instituteurs et professeurs se félicitent de l'apport culturel et linguistique du "Service anglais". "Un élève qui arrive en 6e est déjà familiarisé avec la langue : il a déjà une oreille anglaise [...]", reconnaît ce professeur d'anglais. Quant aux enseignants du primaire : "C'est indispensable ! Le programme et la progression sont adaptés aux instructions officielles. Les élèves sont intéressés par le contenu ludique de l'apprentissage. Ils bénéficient des compétences d'une tierce personne avec un véritable accent anglais. Les progrès des élèves sont étonnants."
Plus de 200 familles ont accueilli un stagiaire anglais depuis ces 20 ans. Elles en ont hébergé un pendant trois mois chacune. "Au début, il faut que chacun trouve ses repères, mais c'est une expérience enrichissante et les enfants profitent de l'apport linguistique. Très vite, le stagiaire devient le grand frère ou la grande sœur."

(extrait d' Ouest-France - 18 février 2010)


"Snow White", un spectacle et une Blanche Neige convaincants

-------------------------

17/02/2010

JEANNE-d'Arc et les lycées du Haut-Bocage préparent la Rentrée 2010

Formations, locaux, projets linguistiques... De nombreuses nouveautés vont accompagner la rentrée de septembre dans les cinq lycées catholiques du Haut-Bocage. Tour d'horizon...


Les cinq directeurs (assis à droite, M. Dominique Remaud, directeur du lycée Jeanne-d'Arc
)

Au Lycée Jeanne-d'Arc de Montaigu : Le projet Comenius, chargé de favoriser les liens entre les différents établissements d'Europe, va être développé: "Cinq de nos élèves vont pouvoir continuer leurs études à Vigo, en Espagne, durant trois mois", explique Dominique Remaud, directeur de l'établissement. Toujours dans le cadre des échanges européens, les élèves travailleront sur l'alimentation et l'environnement. Ils auront également la possibilité de s'inscrire pour deux nouvelles formations : un Bac professionnel exploitation des transports ainsi qu'une option sport d'eau qui leur permettra de se familiariser avec les techniques de sauvetage. Enfin, le lycée participera à l'expérimentation de l'espace numérique de travail académique (ENT) qui doit faciliter la communication parents-enseignants-élèves.
Lycée Jean-XXIII des Herbiers : L'année prochaine, les élèves pourront approfondir leur anglais grâce à des temps de discussion avec des natifs anglophones habitant la région. Ils pourront aussi suivre des cours d'histoire-géographie en anglais. Deux nouveaux diplômes seront proposés : le Diplôme européen d'études supérieures (DEES) et le BTS Service et prestations des secteurs sanitaires et sociales (SP3S). Les cours sont supprimés le mercredi après-midi.
Lycée Notre-Dame de la Tourtelière de Pouzauges : Objectif principal du lycée : la réduction des effectifs dans les classes de seconde. Ainsi, à la place des quatre groupes actuels, les élèves de seconde seront divisés en six groupes. Ils compteront une vingtaine d'élèves, contre 33 actuellement. Pour répondre plus efficacement à leurs besoins, des groupes de niveau seront proposés en anglais, ainsi que plusieurs modules de soutien, d'orientation et d'approfondissement.
Lycée Sainte-Marie de Chantonnay : Au lieu d'être découpée en trimestres, l'année scolaire du lycée général fonctionnera par semestre. Entre chaque semestre, une semaine permettra aux parents et aux professeurs de faire le point sur les difficultés éventuelles de l'élève et de trouver les moyens pour y remédier. Un internat de 145 places va être ouvert. La livraison du bâtiment est prévue début septembre.
Lycée Saint-Gabriel/Saint-Michel de Saint-Laurent
: Quatre diplômes vont voir le jour : un BTS Informatique et réseaux (Iris), un Bac Pro Système électronique numérique (SEN) et un Bac Pro esthétique. Le nouveau BTS commerce international sera appuyé par des échanges avec la plus grande université coréenne.
Journées portes ouvertes, les 12 et 13 mars au lycée Jeanne-d'Arc (02 51 48 87 00) [...].

(Ouest-France)

-------------------------

15/02/2010

Des lycéens londoniens au lycée JEANNE-d'Arc

Du jeudi 4 au vendredi 12 février, 12 lycéens de Jeanne-d'Arc ont accueilli 12 lycéens londoniens. Ils fréquentent le lycée Drayton Manor situé à 30 km de Londres. Cet échange existe depuis 2004, grâce à Linda Barreau, ancienne élève de Jeanne d'Arc, et responsable du département français dans le lycée anglais. Sortie au Futuroscope, visites de Nantes, de Montaigu, de la Sodébo...
Un programme chargé qui n'a pas oublié l'aspect pédagogique : observation de cours dans le système éducatif français, encadrement d'ateliers avec les élèves de l'école Saint-Jean-Baptiste. Jeudi soir, c'était la soirée d'adieu où les jeunes Londoniens ont souligné avec humour, combien ils ont aimé le saumon, les crêpes... Cet échange a permis de créer des liens amicaux et culturels qui se poursuivront lors du séjour des jeunes Français à Londres, du 23 au 31 mars.

(Ouest-France)

-------------------------

11/02/2010

"Mine de Rien..." - février 2010

Au sommaire : Descente aux Pays-Bas pour les théâtreux / Lycée'nario : ça tourne / les "Sportifs" ont apprivoisé la montagne / Com. Log. Gestion, Compta. Secrétariat... / David, 1 an à Jeanne-d'Arc avant d'intégrer Cambridge / Vaccins pour tous, malaise pour certains ! / Hand, Basket, Futsbol, Cross... les résultats / Actu-Cultu et Jeux. Avec ce 3e numéro, "Mine de Rien...", le journal de Jeanne-d'Arc, atteint sa vitesse de croisière.

(Ouest-France)

-------------------------

02/02/2010

Le scénario primé de Candice GENAIS de JEANNE-d'Arc a été tourné à Montaigu

"Un Noël pas comme les autres..." Scénario de Candice Genais, réalisateur Bertrand Retailleau, avec François Rousseau le grand-père, Maïtée Lebot la grand-mère, Constance Born la baby-sitter et les enfants Malo, Lola et Léa... C'est le générique du court-métrage dont le tournage vient de se terminer.

C'est avec ce scénario que Candice, lycéenne à Jeanne-d'Arc, a remporté, en mars 2009, le 1er prix du concours Lycée Nario organisé par l'Apajh 44 (Association pour adultes et jeunes handicapés) ; il s'agissait d'écrire une nouvelle scénarisée sur l'intégration des personnes en situation de handicap. "Trois jeunes enfants passent leurs vacances de Noël chez leurs grands-parents. Leur papy leur répète toujours les mêmes histoires... (Est-ce la maladie d'Alzheimer ?)". En récompense, le court-métrage issu de ce scénario a été réalisé par une équipe de professionnels.Au mois de janvier, Bertrand Retailleau a donné le clap de fin du tournage qui s'est déroulé pendant trois mercredis après-midi, supervisé par Laurence Auger, professeur de français et initiatrice du projet. Le montage est prévu vers la fin du mois de février.
"Une écriture touchante, élégante et subtile... Un lien entre les générations... Une très bonne adaptation à la réalisation", a souligné le jury du concours lors de la proclamation des résultats dans l'hémicycle du Conseil régional. Ce court-métrage sera projeté pendant le 23e festival Handiclap qui se tiendra du 19 au 27 mars, à Nantes.

(Ouest-France)

-------------------------

18/01/2010

Plus de 1000 élèves au 8e Forum des Métiers et des Formations de Montaigu

Samedi matin, dans les locaux du collège Villebois-Mareuil, plus de 1 000 collégiens de 4e et de 3e et lycéens, ont pu rencontrer des professionnels et des formateurs : c'était le 8e forum des métiers et des formations organisé par le lycée Jeanne-d'Arc et les quatre collèges privés des Brouzils, de Chavagnes, de Montaigu et de Rocheservière. Plus de 100 professions étaient représentées et 9 lycées vendéens proposaient 22 filières professionnelles. Sur le même site, de nombreux domaines d'activités : l'agriculture et l'environnement, la production industrielle, le social, les arts et la culture...

Devant le lycée Kazys Boruta de Liudvinavas (Lituanie)

Le discours de ces professionnels est concret et complémentaire des conseils des parents et des professeurs. Leurs conseils sont toujours pertinents. Ainsi, "avoir du tact et le sourire, aimer les langues, sont indispensables pour les métiers du tourisme".
Même si les questions sont souvent posées par les parents, elles sont nombreuses et variées : quel cursus et quelle filière scolaires, quels examens, quel niveau de formation, quels débouchés... ? "C'est la première fois que je viens, mais c'est une expérience intéressante", reconnaissent ce photographe et ce technicien.
François-Xavier Roy et Vincent Landreau, responsables des unités 4e et 3e au collège Villebois-Mareuil, reconnaissent : "La participation des élèves a été très forte. C'est une récompense pour les efforts de préparation que cette organisation exige et que les quatre collèges et le lycée ont su développer en réseau
."

(Ouest-France)

-------------------------

13/01/2010

Un forum des métiers pour les collégiens et lycéens

Pourquoi ? Comment ?
Les établissements scolaires privés du Nord-Vendée organisent samedi un forum des métiers et des formations.

À qui s'adresse ce forum ?
À tous les élèves de quatrième, troisième et de lycée du Nord-Vendée qui se posent des questions sur leur avenir professionnel. L'opération est bien sûr d'abord pensée pour les élèves des établissements organisateurs. Mais tous les autres sont également libres de venir. "Le forum est ouvert, on ne vérifiera pas les cartes d'étudiants à l'entrée", sourient les directeurs d'établissements. Entre 1000 et 1500 élèves sont attendus.
Quel est le but de ce forum ?
Il permettra aux élèves et à leurs familles de rencontrer des établissements proposant des formations, mais surtout des professionnels en activité, qui peuvent leur parler de leur métier. "Cela permet aux jeunes de pouvoir poser des questions concrètes a des professionnels qui connaissent leurs métiers. C'est important qu'ils n'entendent pas seulement le discours des professionnels de l'enseignement."
Autre objectif : montrer l'étendue des métiers possibles, et susciter l'intérêt pour des métiers moins connus. "Nous voulons encourager les jeunes à se renseigner y compris sur des métiers qu'ils ne connaissent pas."
Qui sont les professionnels invités ?
Des parents d'élèves, des partenaires des différents collèges, des connaissances... "On organise cet événement depuis une dizaine d'années, ce qui nous a permis de sélectionner les personnes les plus aptes à communiquer avec la jeunesse", expliquent les directeurs d'établissements.
Quels types de métiers seront présents ?
En tout, une centaine de métiers seront représentés, dans des secteurs très variés : gestion, transport-logistique, communication, commerce-banque-asssurance, artisanat, armées, bâtiment travaux publics, santé, social, droit, informatique, production industrielle... Neuf Lycées proposant différentes formations seront également présents.
Comment ça marche ?
Les élèves peuvent venir seuls, en famille, ou par petits groupes. "C'est convivial, chacun va ou il veut, en fonction de ses envies. On insiste pour que ce ne soit pas un forum, avec quelqu'un qui parle à un groupe, mais plus une relation interpersonnelle, qui permette à l'adolescent d'avoir des réponses adaptées aux questions qu'il se pose."
Samedi 16 janvier, de 9 h 30 à 12 h, au collège Villebois Mareuil de Montaigu. Gratuit et ouvert à tous.

(Thierry SOULARD - Ouest-France)

-------------------------

05/01/2010

Gros plan sur... "Sarah Kielmann"

Cette jeune allemande de 16 ans est parmi nous depuis le 26 septembre dernier. Elle est la correspondante d'Ombeline, élève en première littéraire. Toutes deux ont pu, en participant au programme "Brigitte Sauzay", partir dans le pays de sa correspondante. Ombeline est ainsi partie en fin d'année dernière, 3 mois en Allemagne.Sarah suit actuellement tous les cours avec Ombeline. Elle constate qu'en France, nous avons beaucoup plus d'heures de cours, et que nous sommes donc beaucoup moins libres. En Allemagne, Sarah finit les cours le plus souvent vers 15 heures, voire parfois à 13 heures. Elle peut ainsi se consacrer à d'autres activités, comme la danse, le théâtre, la guitare ou encore la chorale. Elle est globalement contente de son séjour. Si, au début, elle a trouvé cela difficile, aujourd'hui, c'est beaucoup mieux. Son désir de voyager et sa volonté de parler mieux français sont assouvis. Il ne nous reste plus qu'à lui souhaiter une bonne fin de voyage, en espérant qu'elle en gardera un excellent souvenir !

(L.B. "Mine de Rien...", décembre 2009)

-------------------------

- SUITE -