Imprimer cette page

CLISSON

 

 

 


Clisson par Cassini (vers 1780)

CLISSON au début du 20e siècle

Créée 30 ans plus tôt, la carte postale devient photographique vers 1900. Pendant 15 ans elle connaît un "âge d'or", s'illustrant des scènes typiques et des petits moments de la vie locale...
Clisson, en 1900, en 18 cartes postales :

Image rotator
(cartes postales : origines diverses)


CLISSON - population de 1791 à 2010

En 1962, la définition de la population d'une commune ayant été modifiée, le nombre retenu dans le tableau (3719 hab.) correspond à la nouvelle définition utilisée jusqu'à aujourd'hui. Suivant la définition antérieure, Clisson aurait compté 3568 habitants en 1962.
Les chiffres ci-dessous valent dans les limites communales à chaque date considérée. Clisson s'est agrandie d'une partie notable de la commune de Gorges en 1932.

 

1791

1796

1801

1806

1816

1821

1826

1831

1836

1841

1846

1851

 

1942

1178

1178

2208

 

2066

2095

2432

2563

2759

2852

2748

1856

1861

1866

1872

1876

1881

1886

1891

1896

1901

1906

1911

1921

2808

2829

2830

2812

2826

2900

2937

2916

2904

2820

2790

2760

2765

1926

1931

1936

1946

1954

1962

1968

1975

1982

1990

1999

2010

2016

2777

2770

3051

3185

3447

3719

4179

4537

4959

5495

5939

6732

7035

 

CLISSON mise en valeur du patrimoine

En 1994, à la demande de la Mairie de Clisson, le Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement (CAUE) de Loire-Atlantique a réalisé un dossier destiné aux Clissonnais, afin de les convaincre du caractère patrimonial de leur ville, et des mesures que cela implique. Ci-dessous, une refonte de l'essentiel de ce travail désormais introuvable.

"Campé sur les bords de la Sèvre, porte du vignoble nantais et de la Bretagne, Clisson impose sa personnalité et son pittoresque parce qu'il est né d'une juxtaposition des modes de vie d'hier et d'aujourd'hui. Le patrimoine clissonnais tient sa richesse de sa diversité, qu'il soit architectural ou paysager.
Afin de préserver cet héritage, la mise en valeur de ce patrimoine ne peut être seulement le souci et le travail de la collectivité mais aussi l'œuvre de chaque habitant. En effet, chaque maison, ses abords, ou bien encore chaque commerce, sont autant de d'éléments qui créent le paysage et influencent sa qualité :

Comment harmoniser la maison à son environnement, aux autres maisons, à la rue, à la place ?
Comment mettre en valeur les ouvertures: portes et fenêtres ?
Comment composer les ouvertures ? comment percer ou agrandir une baie ?
Comment protéger et mettre en valeur l'encadrement et les menuiseries des portes et fenêtres ?
Comment souligner des éléments qui personnalisent la façade ?
Comment marier la tige de botte à ses compagnons ?
Qu'entend-on par coloration ?
Comment choisir et utiliser les matériaux et les enduits pour respecter et affirmer l'identité géographique, historique et culturelle de Clisson ?
Comment créer un dialogue entre devantures, enseignes et façades des commerces ?
Jardins et paysages des rives de la Sèvre et de la Moine, coteaux et plateau...
Construire en centre-ville, en lotissement..."

Intégralité du dossier refondu : Clisson - mise en valeur du Patrimoine, une œuvre collective (16 p. 88 ill. 2,1 Mo : téléchargement assez long).

CLISSON : l'utilisation des terres en 1851

En 1851, Charles de Tollenare, agent voyer en chef de la Loire-inférieure, publie au 1 / 40 000e des cartes du département réalisées à partir des états de sections et plans cadastraux communaux. Les voici avec la représentation des chemins, de l'hydrographie (en bleu), des terres cultivées (en beige), des prés (en vert clair), des vignes (en violet), des bois (en vert sombre) et la localisation schématique des bâtiments et des jardins (en rose), à partir des tableaux d'assemblage. Les cartes originales ne sont pas colorisées.
Pour Clisson, cette carte reprend les plans cadastraux de 1809, et y surajoute les "route stratégiques" n° 1 de Nantes à Poitiers et n° 21 de Montaigu à Ancenis (mais sans les accroissements territoriaux faits au détriment de la commune de Gorges, qui n'ont eu lieu qu'en 1932).


( cliquer sur l'image pour l'agrandir et de nouveau pour obtenir sa taille originale )

CLISSON en 1778, et sa reconstruction après 1800

En 1778, paraît le premier tome du Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne écrit par Jean-Baptiste Ogée (1728-1789), ingénieur géographe, c'est-à-dire chargé de l'administration des Ponts et Chaussées en Bretagne. Ce Nantais d'adoption y décrit (p. 214 à 219) la géographie et l'histoire de Clisson, avant sa destruction pendant la Révolution, et plus particulièrement les vies agitées des seigneurs du lieu aux temps où le Duc de Bretagne et le Roi de France se disputaient la souveraineté de la région.

En 1793, Broussais - connu pour avoir été plus tard médecin des armées impériales et pour avoir laissé son nom à un hôpital parisien - faisait partie des troupes chargées de la répression en Vendée et, dans sa correspondance avec son père, il raconte sans état d'âme ni remord comment on (il) massacre et incendie la région. Dans une lettre du 13 octobre, il évoque la destruction de Clisson : Hier, il se fit une expédition. On envoya un détachement, composé de grenadiers de l'avant- garde et d'un bataillon, pour brûler Clisson. [...] Clisson n'est qu'à deux lieues de notre camp sur la gauche. Nous nous y rendîmes. Il y a un château avec des fossés, d'où il était facile de se défendre sans rien perdre. Mais les brigands, qui nous croyaient probablement plus forts que nous n'étions, se contentèrent de tirer quelques coups de fusil au travers des meurtrières, après quoi ils évacuèrent Clisson. J'étais au premier peloton, à la tête de la colonne, et je n'en vis qu'un, en entrant, qui fut tué par nos cavaliers. [...] On mit en diligence le feu à Clisson, et nous nous retirâmes en fort bon ordre.
Avec le passage des successeurs de Broussais, Clisson est entièrement détruit, aux halles et à quelques maisons près.


Clisson, cadastre de 1809 (tableau d'assemblage) : cliquer sur l'image pour le plan de la ville (AD 44)

CLISSON : son histoire dans les livres

L'abondante bibliographie sur Clisson (cf. bas de la page) renferme de nombreux ouvrages sur son histoire. Non seulement ils informent sur le passé de Clisson, mais aussi sur le contexte dans lequel ils ont été écrits et, pour certains, sur les idéologies imprégnant l'esprit de leur auteur.

Daniel RENAULT (1993)

Yann DOUCET (1992)

Paul BERTHOU (1910)

Après avoir fait l'École des Chartes, Paul Berthou (1859-1933) était un familier des Archives de Bretagne, et un Breton convaincu. Comparé à ses prédécesseurs, il est la référence pour ce qui est de Clisson et de son histoire. Le livre abondamment illustré qu'il écrit en 1910 sur ce sujet (et qu'il complète en 1913) comporte trois parties : la route de Nantes à Clisson, Clisson et ses monuments (dont le Château de Clisson) et l'histoire de Clisson. S'y ajoutent des "Documents et pièces justificatives", dans l'esprit de l'ensemble d'un travail avant tout soucieux de référencements documentaires et archéologiques.

De Nantes à Clisson
Remontant la Sèvre par sa rive droite, puis par sa rive gauche, Paul Berthou fait un inventaire illustré des lieux et monuments d'intérêt archéologique et historique situés entre Nantes et Clisson.

Clisson et ses monuments
Les anciens monuments décrits s'entendent pour la ville de Clisson au sens large : la ville et la collégiale Notre-Dame, la halle, l'enceinte, le pont de la ville, le moulin du Château, le faubourg Saint-Jacques, la Madeleine du Temple, Saint-Gilles, le Pin-Sauvage, le faubourg de la Trinité, les Cordeliers, la Vallée et le faubourg Saint-Antoine, la Garenne, les 3 croix de Lorette, Toutes-Joies, la Roche-Sebien, Recouvrance et ses environs.

• le Château de Clisson
Constituant le tiers de l'ouvrage, l'étude du Château, accompagnée de nombreux plans, dessins et croquis, en est le point fort. Elle s'appuie sur les relevés archéologiques et les sources historiques. (numérisation à venir)

Histoire de Clisson
Aussi rigoureusement référencée que les parties précédentes, l'histoire de Clisson par Paul Berthou va des origines à l'année 1832. Bien que laissant transparaître les sentiments politiques et régionalistes de son auteur, elle ne se départ cependant jamais d'une objectivité que l'on ne trouve pas forcément dans des ouvrages plus récents.

Auguste AMAURY (1868)

Le "Guide à Clisson" d'Auguste Amaury apporte une vision du passé et de l'histoire de Clisson toute pétrie des valeurs de la bourgeoisie clissonnaise de la seconde moitié du XIXe siècle. Il utilise largement la "Notice historique sur la Ville et le Château de Clisson" de Fr.-Fr. Lemot. Et pour le reste, l'imagination et l'expression littéraire priment sur la rigueur historique et sur le sens critique, comme en témoignent - entre autres - les pages sur le duc François II.

François-Frédéric LEMOT et Claude THIÉNON (1817)

En 1812, François-Frédéric Lemot (1771-1827) publie une "Notice historique sur la Ville et le Château de Clisson". Cinq ans plus tard, il en fait une nouvelle édition, accompagnée d'une trentaine d'illustrations de Claude Thiénon (1772-1846), et intitulée "Voyage pittoresque dans le bocage de la Vendée". Objectif : promouvoir le site de Clisson, ville quasiment entièrement détruite par les troupes révolutionnaires chargées de la répression en Vendée, et y reconstruire une cité "avec un parfum d'Italie".
Par la suite, d'autres auteurs réutiliseront à leur compte cette première parution sur l'histoire de Clisson (tel le libraire nantais Forest, en 1841), en y apportant quelques retouches et compléments, et en y supprimant les hommages de Fr.-Fr. Lemot à la monarchie légitimiste.

 

CLISSON - bibliographie

(voir aussi la bibliographie sur "pays de Montaigu et Marches de Vendée et de Bretagne", 21 p., 484 items, 197 ko, au 20 déc. 2008)

- Allemand-Cosneau (Claude), "Clisson ou le retour d'Italie", in 303, Recherches et Créations, n°25, 1990, p. 8-19, 10 ill.

- Amaury (Auguste), Guide à Clisson, 1868, 206 p.

- Archives Départementales de la Loire Atlantique(ADLA), Notice sur Clisson (état-civil, recensements, cadastre napoléonien, bibliographie et sources annexes).

- Bellêtre (Emmanuelle), "Clisson l'Italienne", in Association Bretonne, t.118, 2009, p. 95-118, 23 ill.

- Berthou (Paul de), Clisson et ses monuments, Nantes, Imprimerie de la Loire, 1910, 471 p. (plus Supplément, 1913)..

- Brossard Marion, Insertion professionnelle et personnelle : l'exemple de l'association Arc-en-Ciel de Clisson, mémoire de maîtrise de sociologie, Nantes, 2004, 98 p.

- Bousseau (Catherine), Étude sur la longévité aux grands âges. Saint-Clément, le Croisic, Clisson, 1740-1789, Nantes, 1990.

- Brochard (J.), "Clisson pendant la guerre de Vendée", Revue du Souvenir vendéen, n°117, 1976, p. 19-30.

- Burratoni (Gianni), "Autour d'un tableau perdu de Poussin", in 303, Recherches et Créations, n°40, 1994, p. 62-67, 8 ill.

- Cazaux (F.), le Pays de Clisson, 1998, 128 p.

- Chauvet (Didier), Économie et société à Clisson au XVIIIe siècle, mémoire de maîtrise d'histoire, Nantes, 1986, 146 p.

- Clermont (Christelle), Étude comparative des structures sociales dans trois communes de l'Ouest au milieu du XIXe siècle : Batz-sur-Mer, Châteaubriant et Clisson en 1836, Nantes, 1990.

- Clisson Histoire et Patrimoine, Clisson au temps des Ducs de Bretagne, 2009, 24 p. 60 ill.

- Clisson Histoire et Patrimoine, Histoire d'une filature clissonnaise, de Jean-Baptiste Lenoir à Pierre Delaroche, 2010, 42 p. 17 ill.

- Clisson Histoire et Patrimoine, Clisson, ses rues, ses villages, 2010, 83 p. 110 p.

- Clisson Histoire et Patrimoine, la Sèvre industrielle en vallée de Clisson, 2010, 43 p. 57 ill.

- Clisson Histoire et Patrimoine, la Feuillée, de la chamoiserie au manège enchanté, 2011, 55 p. 118 ill.

- Clisson - mise en valeur du patrimoine, Mairie du Clisson, 1994.

- Clisson - visite au château et à la Garenne, Nantes, 1885, 94 p.

- le Conducteur de l'étranger à Clisson et sur les bords de la Sèvre, aux bains de mer et de Nantes à Nort sur les rives de l'Erdre, Nantes, 1840, 51 p.

- Couapel (Jean-Jacques) et Duflos (Anne), Voyage italien à Clisson et dans ses environs, Images du patrimoine, 1996, 48 p. 104 ill.

- Couapel (Jean-Jacques), "Inscriptions pour la villa Minerve à Clisson", in 303, Recherches et Créations, n°40, 1994, p. 68-73, 9 ill.

- Coubard (Ch.), "Clisson dans le cadre de la guerre de Vendée", Bulletin de la Société des sciences, lettres et beaux-arts de Cholet, 1960, p. 49-63.

- Costa (Vanina), "Geometreedimensions n°2", in 303, Recherches et Créations, n°26, 1990, p. 132-134, 2 ill.

- Delaval (Alain), "la Seconde vie de la Garenne-Lemot", in 303, Recherches et Créations, n°40, 1994, p. 98-101, 5 ill.

- Denis (Jules), Clisson et ses Monuments - Guide du Touriste, ca 1910.

- Desbordes (Erwan), l'Intercommunalité, un outil au service du développement local ? : exemple de la vallée de Clisson, mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 2000, 121 p.

- Doucet (Céline), le District de la vallée de Clisson, mémoire DESS : Économie du développement local et de l'emploi, Nantes, 1997, 68 p.

- Doucet (Yann), Histoire de la vallée de Clisson, Hérault Éditions, 1992, 292 p.

- Doussain (Charles), Clisson à travers les âges, imprimerie Jouve et Cie, Paris, 1941.

- Doussain (Charles), Pour mieux comprendre le château de Clisson, imprimerie Jouve et Cie, Paris, 1940.

- Duboueix (Michel), "Topographie de la ville & de l'hôpital de Clisson en Bretagne", in Journal de médecine, chirurgie, pharmacie, etc, t. LXXV, 1788, p. 385 à 417.

- Duflos (Anne), Clisson et le retour d'Italie, Cahiers de l'inventaire, Imprimerie nationale, 1990, 300 p.

- François-Frédéric Lemot, 1771-1827, statuaire, Patrimoine de Loire-Atlantique, Conseil général, 2005, 96 p.

- Girard (François), Histoire de Gétigné et Clisson, (P.)

- Hervouet (Vincent), Entre urbanité et ruralité, Clisson un "bourg-hybride", mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 1997, 137 p.

- Lefebvre (Samuel), la Gare, de la pénalité à l'attractivité : étude de cas à Clisson et Cholet, mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 2001, 133 p.

- Lemot (François-Frédéric), "Voyage pittoresque dans le bocage de la Vendée, ou Vues de Clisson et de ses environs", dessinées et publiées par C. Thiénon : on y a joint une "Notice historique sur la ville et le château de Clisson", Paris, 1817, 118 p.

- Le Page (Daniel), l'Implantation d'une entreprise moderne dans une région rurale : la SIMO à Clisson, mémoire de maîtrise de sociologie, Nantes, 1976, 184 p.

- Le Sauce (Xavier), la Commanderie hospitalière de Clisson aux XIVe et XVe siècles, mémoire de maîtrise d'histoire, Nantes, 2007, 145 et 357 p.

- Le Sauce (Xavier), la Commanderie de Clisson au Moyen Age : étude d'un établissement templier et hospitalier du duché de Bretagne (XIIe-XVe siècles), Nantes, 2007, 152 et 184 p.

- Loidrot (Ch.), "Clisson ou le sang rouge de l'épicéa", Revue du Souvenir vendéen, n°161, 1987, p. 12-34.

- Martineau (Jocelyn), "le Château de Clisson", in Association Bretonne, t.118, 2009, p. 57-68, 7 ill.

- Moulin (Monique), le Domaine romantique d'un sculpteur néoclassique, Lussaud, Fontenay-le-Comte, 1967.

- Nicaud (Julien), la Rue des halles de Clisson : étude paysagère d'un espace patrimonial, mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 2006, 56 p.

- Patrimoine des communes de la Loire-Atlantique, t. 1, Le Flohic Éditions, 1999, p. 292-305.

- Pavageau (Loïc), l'Administration municipale à Clisson après les guerres de Vendée (1796-1807), mémoire de maîtrise d'histoire, Nantes, 1994, 144 p.

- Renault (Daniel), Promesses et déchirements. Au temps du district de Clisson (1789-1799), Gorges, 1993, 837 p.

- Richard (Marie), "l'Inspiration italienne à Clisson au début du XIXe siècle - la Garenne-Lemot : histoire d'un jardin pittoresque en lisière de Bocage vendéen", in Vendée Côté Jardin, 2006, p. 114-121, 8 ill.

- Richard (Olivier), Bilan et avenir de l'intercommunalité de la vallée de Clisson, mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 1992, 80 p.

- Richard (Philippe), Olivier de Clisson, 2007, 95 p. 120 ill.

- Richard (Philippe), François et Pierre Cacault : la passion de deux frères pour Clisson, Haute-Goulaine, 2007, 47 p.

- Richard (Philippe), "les Origines de la famille de Clisson", in Association Bretonne, t.118, 2009, p. 69-84, 6 ill.

- Richer (Édouard), Voyage à Clisson : suivie d'une notice sur M. Lemot, baron de Clisson, Nantes, 1828, 186 p.

- Richer (Édouard), Voyage pittoresque dans la Loire-Inférieure. [2], lettre première, description de la rivière d'Erdre, depuis Nantes jusqu'à Nort ; lettre troisième, voyage à Clisson ; lettre cinquième, voyage de Nantes à Paimbœuf, Nantes, 1828, 186 p.

- Templier (Jean-Yves), "Vie et économique actuell de la vallée de Clisson", in Association Bretonne, t.118, 2009, p. 171-176, 2 ill.

- Toran (Mario), "Clisson à nouveau", in 303, Recherches et Créations, n°20, 1989, p. 76-88, 11 ill.

- Trambouze (Georges), Clisson : étude urbaine 1, mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 1973, 145 p.

- Trambouze (Georges), Clisson : étude urbaine 2, atlas, mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 1973, 65 p.

- Wittersheim (Delphine), Clisson : survivances du passé et mémoires actuelles, mémoire de maîtrise de sociologie, Nantes, 2002, 251 p.

- http://www.mairie-clisson.com/

- http://www.lasalle-fec.org/etab/clisson/

- http://cesarigd.club.fr/parcsafabriques/lemot/lemot1.htm


CHAVAGNES-en-Paillers ◄   haut ▲  ► Page suivante : la COPECHAGNIÈRE