Imprimer cette page

la COPECHAGNIÈRE

 

 

 


1780, carte de Cassini / 1838, 1er plan cadastral

 

 

A gauche, un extrait (5,75 x 3,75 km) de l'édition aquarellée dans les années 1780, des cartes de Cassini qui furent utilisées par les troupes chargées de la répression durant les années révolutionnaires. L'édition (en noir et blanc) de 1815 y superpose les nouvelles "routes stratégiques" ouvertes entre temps. La carte dite "d'état-major", plus précise pour les localisations et incluant les altitudes, prendra sa succession à partir de 1816.

A droite, un extrait (0,64 x 0,42 km, Nord à gauche) du premier plan cadastral. Le but du cadastre a été d'obtenir une meilleure répartition et un meilleur rendement des impôts foncier et immobilier. Décidée en 1807, sa réalisation s'étale en Vendée de 1811 à 1840. Les derniers levés donnèrent lieu à des plans d'assemblage aquarellés, tels ceux de la Copechagnière en 1838.
.

la COPECHAGNIÈRE au début du 20e siècle

Créée 30 ans plus tôt, la carte postale devient photographique vers 1900. Pendant 15 ans elle connaît un "âge d'or", s'illustrant des scènes typiques et des petits moments de la vie locale...
La Copechagnière, en 1900, en 8 cartes postales :

Image rotator
(cartes postales : collection de Jean Meunier, de Chavagnes-en-Paillers)

Démographie de la COPECHAGNIÈRE

la COPECHAGNIÈRE - population de 1791 à 2010

En 1962, la définition de la population d'une commune ayant été modifiée, le nombre retenu dans le tableau (507 hab.) correspond à la nouvelle définition utilisée jusqu'à aujourd'hui. Suivant la définition antérieure, la Copechagnière aurait compté 488 habitants en 1962.

 

1791

1796

1801

1806

1816

1821

1826

1831

1836

1841

1846

1851

 

404

321

338

274

 

385

414

401

409

391

403

430

1856

1861

1866

1872

1876

1881

1886

1891

1896

1901

1906

1911

1921

457

468

503

501

468

486

491

534

547

520

519

496

445

1926

1931

1936

1946

1954

1962

1968

1975

1982

1990

1999

2010

2013

403

395

377

392

421

507

557

573

639

672

844

901

958


Recensement de 1851 à la COPECHAGNIÈRE

Les recensements de 1791, 1796, 1801, 1806, simples dénombrements, prêtent en tant que tels le flanc à des critiques. A compter de celui de 1816, ils deviennent fiables, donnant les noms, domiciles, professions, âges des habitants... et ils peuvent être traduits en pyramides des âges. Voici celle de la Copechagnière, à partir du recensement de 1851 :

la COPECHAGNIÈRE en livres

la COPECHAGNIÈRE - "Chronique paroissiale"

Éditée en 1892, avec pour base des travaux d'Eugène Aillery (1806-1869), elle a été rédigée par Hippolyte Boutin (1851-1901), aidé de sources fournies par Jean Moreau, de la Copechagnière ( ? - 1891). (13 p. 219 ko)

la COPECHAGNIÈRE - 1940-1944 : la vie communale de mai 1940 à août 1944

Le 20 mai 1940, 160 personnes d'une entreprise de Valenciennes trouvaient refuge à la Copechagnière. 30 ans plus tard, Bernard de Buor, qui en était le dirigeant, évoque cette époque. (7 p. 104 ko)

la COPECHAGNIÈRE - 1940-1970 : 30 ans de vie communale

Au terme de plusieurs mandats comme conseiller municipal, puis maire de la Copechagnière, Bernard de Buor fait un bilan de 30 années d'une vie communale dont il fut le témoin et l'acteur. (8 p. 102 ko)

la COPECHAGNIÈRE - bibliographie

(voir aussi la bibliographie sur "pays de Montaigu et Marches de Vendée et de Bretagne" )

- Archives Départementales de la Vendée (ADV), Notice sur la Copechagnière (état-civil, recensements, cadastre napoléonien, bibliographie et sources annexes).

- Buor de Villeneuve (Bernard de), Commune de La Copechagnière 1940-1970 - 30 ans de vie communale, s.d. 94 p.

- Chroniques paroissiales, t. 1 (canton de Saint-Fulgent), 1892, p. 383-410, réédition Res Universis, 1992.

- Patrimoine des communes de la Vendée, t. 2, Le Flohic Éditions, 1999, p. 979-980.

 


CLISSON ◄   haut ▲  ► Page suivante : CUGAND