Imprimer cette page

REMOUILLÉ

 

 

 

REMOUILLÉ au début du 20e siècle

Créée 30 ans plus tôt, la carte postale devient photographique vers 1900. Pendant 15 ans elle connaît un "âge d'or", s'illustrant des scènes typiques et des petits moments de la vie locale...
Remouillé, en 1900, en 12 cartes postales :

Image rotator
(cartes postales : origines diverses)

REMOUILLÉ - population de 1791 à 2010

En 1962, la définition de la population d'une commune ayant été modifiée, le nombre retenu dans le tableau (894 hab.) correspond à la nouvelle définition utilisée jusqu'à aujourd'hui. Suivant la définition antérieure, Remouillé aurait compté 869 habitants en 1962.

 

1791

1796

1801

1806

1816

1821

1826

1831

1836

1841

1846

1851

 

920

633

633

703

 

760

772

791

930

956

1003

1005

1856

1861

1866

1872

1876

1881

1886

1891

1896

1901

1906

1911

1921

1035

1076

1155

1152

1171

1158

1142

1135

1083

1031

1000

955

834

1926

1931

1936

1946

1954

1962

1968

1975

1982

1990

1999

2010

2016

851

823

861

819

862

894

854

939

1136

1231

1443

1695

1899

 

REMOUILLÉ : l'utilisation des terres en 1851

En 1851, Charles de Tollenare, agent voyer en chef de la Loire-inférieure, publie au 1 / 40 000e des cartes du département réalisées à partir des états de sections et plans cadastraux communaux. Les voici avec la représentation des chemins, de l'hydrographie (en bleu), des terres cultivées (en beige), des prés (en vert clair), des vignes (en violet), des bois (en vert sombre) et, à partir du tableau d'assemblage cadastral, la localisation schématique des bâtiments et des jardins (en rose). Les cartes originales ne sont pas colorisées.
Pour Remouillé, cette carte reprend les plans cadastraux de 1813 et y surajoute la nouvelle voirie.


( cliquer sur l'image pour l'agrandir et de nouveau pour obtenir sa taille originale )

le Pont de REMOUILLÉ

C'est dans la seconde moitié du XVIIIe siècle qu'un réseau routier moderne est mis en place en France. Remouillé se trouve sur l'axe Saint-Malo / Nantes / Bordeaux. Une route calibrée est tracée, coupant au droit les parcelles, ainsi qu'en témoigne le plan cadastral de 1813. Un nouveau pont est construit sur la Maine...
Malheureusement son tirant d'air est insuffisant pour laisser passer les grandes crues : en 1791, il doit être réparé.

REMOUILLÉ - bibliographie

(voir aussi la bibliographie sur "pays de Montaigu et Marches de Vendée et de Bretagne" )

- État de la population de Remouillé (en 1796), 2006, 29 p.

- Favières (Alexandre), "A propos des Folies Garreau, en Remouillé", in Les Annales de Nantes et du Pays nantais, n°147, 1967.

- Michel (Germain), "Remouillé", in Les Annales de Nantes et du Pays nantais, n°148, 1968.

- Parois (Pierre), "Jean-Pierre Garreau de Remouillé et la cathédrale de Nantes", in Le Marcheton, n°3, 2005, p. 4-9, 2 ill.

- Patrimoine des communes de la Loire-Atlantique, t. 1, Le Flohic Éditions, 1999, p. 60-64.

- Rabiller (Patrice), Croissance urbaine et péri-urbaine : dans six communes rurales au sud-est de l'agglomération nantaise : Château-Thébaud, Le Bignon, Aigrefeuille, Montbert, Remouillé et Maisdon, mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 1988, 80 p.


la RABATELIÈRE ◄   haut ▲  ► Page suivante : ROCHESERVIÈRE