Imprimer cette page

ROCHESERVIÈRE

Patrimoine |Démographie de Rocheservière |A travers livres et revues

 

 

ROCHESERVIÈRE en 1900

Créée 30 ans plus tôt, la carte postale devient photographique vers 1900. Pendant 15 ans elle connaît un "âge d'or", s'illustrant des scènes typiques et des petits moments de la vie locale...
Rocheservière, en 1900, en 24 cartes postales :

Image rotator
(cartes postales : collection de Jean Meunier, de Chavagnes-en-Paillers)


 ART et PATRIMOINE de ROCHESERVIÈRE

"la Mise en valeur de Saint-SAUVEUR et les autres églises de ROCHESERVIÈRE"

...est la première partie de la page sur le PATRIMOINE de ROCHESERVIERE. Elle réunit les informations référencées actuellement les plus à jour sur l'Église actuelle, les Anciennes églises, le Retable de la Transfiguration de Saint-Sauveur, le Projet d'aménagement autour de Saint-Sauveur, et Nicole Renard et "l'Évangile selon Saint Jean".


le Patrimoine de ROCHESERVIÈRE et de la "Vie au quotidien"

...l'Association du Patrimoine Cervièrois, et quelques élèves du lycée de techniques audiovisuelles de Vinci à la Guyonnière près de Montaigu, a produit un film sur le patrimoine de Rocheservière, présentant des éléments du patrimoine architectural, la Maison des Arts et Traditions avec l'évocation de métiers d'un temps passé (bouilleur de crû, tonnelier, menuisier-ébéniste, couturière, bourrelier, sabotier, fabrication et cuisson du pain), des artistes locaux (Jean-Pascal Najean, David Chauvin, André Dupont) : "Balade à Rocheservière" (14' 15"), visionnable sur le site de la commune de Rocheservière.


POPULATION et DÉMOGRAPHIE de ROCHESERVIÈRE

les Recensements de ROCHESERVIÈRE de 1791 à 2010

En 1962, la définition de la population d'une commune ayant été modifiée, le nombre retenu dans le tableau (1638 hab.) correspond à la nouvelle définition utilisée jusqu'à aujourd'hui. Suivant la définition antérieure, Rocheservière aurait compté 1588 habitants en 1962.

 

1791

1796

1801

1806

1816

1821

1826

1831

1836

1841

1846

1851

 

1238

943

938

1112

 

1456

1503

1568

1627

1671

1833

2098

1856

1861

1866

1872

1876

1881

1886

1891

1896

1901

1906

1911

1921

2000

1995

1983

1901

1954

2033

2129

2160

2030

1952

1898

1886

1621

1926

1931

1936

1946

1954

1962

1968

1975

1982

1990

1999

2010

2016

1618

1596

1552

1681

1570

1638

1774

1948

2182

2245

2241

2970

3299


Les listes nominatives des habitants de Rocheservière de 1816 à 1931 (et de la Grolle et de Saint-Christophe-la-Chartreuse de 1816 et 1820) sont consultables en ligne.

les États civils de ROCHESERVIÈRE

Les états civils ont pour but de permettre et prouver l'identification des personnes. En France ils ont été régis par différentes ordonnances et lois : 1539 ordonnance de Villers-Cotterets, 1667 ordonnance de Saint-Germain-en-Laye complétée par la déclaration de 1736, 1792 décret du 20 septembre...
Avant 1792 l'état civil était constitué par les registres paroissiaux enregistrant les baptêmes, mariages et sépultures ("BMS"). Les plus anciens pour Rocheservière datent de...
-
1592 pour Saint-Christophe-la-Chartreuse,
- 1657 pour Notre-Dame de la Grolle,
-
1737 pour Saint-Sauveur de Rocheservière,
-
1737 pour Notre-Dame de Rocheservière.
Ils ont quelques lacunes et sont actuellement consultables aux Archives de Vendée, ainsi que les registres clandestins de la Grolle et de Saint-Christophe (entre 1793 et 1795), les registres de catholicité de Rocheservière (entre 1792 et 1820). Il en est de même des registres d'état civil enregistrant les naissances, mariages et décès ("NMD") à partir de la deuxième moitié des années 1790. Mais les réticences et méfiances vis à vis de l'autorité administrative ne rendent ces derniers fiables qu'à partir des années 1830. A cela s'ajoutent pour la période 1790-1820 des essais de reconstitution d'actes pour l'ensemble de ces paroisses et communes.

le Registre paroissial de 1759 de NOTRE-DAME de la GROLLE

Depuis 1667, il était théoriquement obligatoire d'établir les registres paroissiaux en deux exemplaires. L'un, la "minute" était conservé dans la paroisse, l'autre, la "grosse" (copie), était conservé au greffe du baillage. C'est cette dernière, pour l'année 1759, que madame Joëlle Krzewina (née Joëlle Cloâtre) a retrouvée dans des papiers familiaux, et a communiquée... (format original, 11 p. 6 Mo)

Intervalle : Image rotator
(la "minute" du Registre paroissial de 1759 se trouve aux Archives départementales)


ROCHESERVIÈRE - bibliographie

(voir aussi la bibliographie sur "pays de Montaigu et Marches de Vendée et de Bretagne" )

- Chroniques paroissiales, t. 8 (canton de Rocheservière), 1911, p. 14-240.

- Garriou (Daniel), "les Bombes de Rocheservière (1852-1892) ou 40 années de vie politique sous le signe de la haine", - I-l’Ere Mercier, 1852-1867, ou la haine en vase clos, in Le Marcheton, n°11, 2013, p. 22-34, 9 ill. - II-l’Affaire de La Roche Saint-André, in Le Marcheton, n°12, 2014, p. 44-57, 6 ill.

- Goué (Alain de), Huet (Julien), Chronique de Rocheservière, Le Livre d'histoire, réédition 2007, 256 p.

- Michenaud (Jean), 14-18 journal d'un cavalier à pied, lettres de soldat, 2010, environ 200 p. 106 ill.

- Parois (Pierre), "Belle Roche", in Le Marcheton, n°2, 2004, p. 14-15, 3 ill.

- Parois (Pierre), "La Grange au Baron", in Le Marcheton, n°5, 2007, p. 11-16, 3 ill.

- Patrimoine des communes de la Vendée, t. 2, Le Flohic Éditions, 1999, p. 809-812.

- Tardy (Cécile), Étude préalable à la mise en place d'un observatoire de la haie sur le canton de Rocheservière (Nord Vendée), mémoire de maîtrise de géographie, Nantes, 2002, 193 p.

- Tétaud (Dominique), "Toponymie des villages de Rocheservière", in Le Marcheton, n°6, 2008, p. 21-33, 11 ill.

- Tétaud (Dominique), "le Docteur Philippe Guitter, juge et médecin à Rocheservière", in Le Marcheton, n°12, 2014, p. 27-43, 14 ill.

- Viguié (Jean-Jacques), "Un Vendéen au Japon", in 303, Recherches et Créations, n°79, 2003, p. 102-105, 10 ill.

- http://www.ville-rocheserviere.fr/

- http://www.college-rocheserviere.fr/joomla/index.php

- http://patrimoinecervierois.free.fr

 


REMOUILLÉ ◄   haut ▲  ► Page suivante : Saint-ANDRÉ-Goule-d'Oie