Imprimer cette page

Saint-PHILBERT-de-Bouaine

 

 

 

Saint-PHILBERT-de-BOUAINE au début du 20e siècle

Créée 30 ans plus tôt, la carte postale devient photographique vers 1900. Pendant 15 ans elle connaît un "âge d'or", s'illustrant des scènes typiques et des petits moments de la vie locale...
Saint-Philbert-de-Bouaine, en 1900, en 5 cartes postales :

Image rotator
(cartes postales : origines diverses)

Saint-PHILBERT-de-BOUAINE - population de 1791 à 2010

En 1962, la définition de la population d'une commune ayant été modifiée, le nombre retenu dans le tableau (1771 hab.) correspond à la nouvelle définition utilisée jusqu'à aujourd'hui. Suivant la définition antérieure, Saint-Philbert-de-Bouaine aurait compté 1690 habitants en 1962.

 

1791

1796

1801

1806

1816

1821

1826

1831

1836

1841

1846

1851

 

1677

1025

1012

1548

 

1680

1694

1698

1818

1880

1903

1950

1856

1861

1866

1872

1876

1881

1886

1891

1896

1901

1906

1911

1921

2000

2078

2088

2129

2167

2172

2174

2278

2323

2271

2205

2181

1821

1926

1931

1936

1946

1954

1962

1968

1975

1982

1990

1999

2010

2016

1784

1730

1741

1700

1687

1771

1810

1918

2032

2105

2255

2976

3375

la Croix de procession de BOUAINE

La paroisse de Bouaine utilise et expose dans l'église, une croix de procession qui a été classée aux Monuments Historiques le 17 juin 1901. En bois recouvert d'argent, elle mesure 125 cm de haut sur 68 cm de large et 3,5 cm d'épaisseur ; elle pèse 8 kg 750. On l'attribue à l'orfèvre nantais Germain Menfaix (1550-1575).
Cette croix a connu une histoire agitée pendant la Révolution. L'abbé Biret, curé de Bouaine, veut alors la soustraire aux pillages des "révolutionnaires" qui mettent le pays à feu et à sang. Le charpentier Béziau fabrique un coffret pour l'y enfermer, et en présence d'un troisième compagnon, ils la cachent dans les eaux des douves du logis de Beauvais, situé à proximité du bourg. En 1801, les persécutions antireligieuses étant terminées, Béziau seul survivant du groupe peut enfin la sortir de sa "cachette" et lui redonner sa place dans l'église où elle se trouve encore aujourd'hui.

Les origines de cette croix sont aussi l'objet d'une controverse avec certains habitants de la commune voisine de Geneston. Ceux-ci avancent une théorie intéressante, mais fondée sur aucune preuve : selon eux, cette croix proviendrait en fait de l'abbaye située autrefois sur leur commune (comment une aussi "pauvre paroisse" que Bouaine aurait-elle pu posséder un aussi "riche objet de culte" ?), et si elle se trouve aujourd'hui à Bouaine, c'est que certains habitants de cette dernière paroisse auraient profité des circonstances, puis de la disparition de la commune de Geneston, pour la "sauver" et du même coup se l'approprier... (Gérard Gouraud, Geneston ou le sud nantais au fil des siècles, 2005, p.135-136).

(description de la croix de Bouaine, de ces éléments décoratifs et de leurs symboliques, 4 p. 1,3 Mo)

Saint-PHILBERT-de-BOUAINE : traditions et mutations en 1967

Durant l'hiver 1967/1968, Clément Pichaud réalise une enquête par interviews auprès de gens de Saint-Philbert-de-Bouaine aussi divers que possible. Son objectif est d'apprécier les évolutions des comportements et des mentalités d'une commune en train de quitter une culture essentiellement paroissiale. Le tout dans une optique pastorale.
La mécanisation et le progrès biologique causent alors à Bouaine des mutations des images du travail agricole, tandis qu'apparaissent des images concurrentes du salariat ouvrier dont le développement est favorisé par l'implantation de l'usine Arthur Bonnet en 1965. Ceci entraîne des modifications dans le classement des principaux centres d'intérêt et des grandes préoccupations des adultes et, plus encore des jeunes.
L'image idéale de la société qu'est le modèle de la famille évolue vers des structures d'associations. Le pouvoir "du père" est en train de laisser progressivement la place à un pouvoir de tous "les novateurs". La voiture, l'usine, les journaux et la télévision font diminuer les relations anciennes de la société, jusqu'alors "englobante", au bénéfice d'un éclatement vers des horizons plus vastes et, en même temps, un resserrement sur des unités plus restreintes. Ces bouleversement donnent aux gens une vision inquiétante de l'avenir et provoque des réactions diverses et mêlées : subir le présent, se replier vers les valeurs du passé, fuir vers le futur, ou tenter de bâtir ce futur. Ceci alors que l'avenir prévisible semble être celui d'un changement permanent.
Ces transformations ont des implications sur la communauté chrétienne de Bouaine et aboutissent à une dissociation entre la vie spirituelle et la vie profane qui, jusqu'alors, étaient étroitement liées. Cela mène vers un nouveau type de société religieuse et à de nouvelles conduites pour proposer le message chrétien qui vise à transfigurer la vie humaine.
Cet Essai sur l'évolution d'une commune rurale de l'Ouest, publié en 1971, montre Saint-Philbert-de-Bouaine à un tournant dans son évolution. Les témoignages y font parfois allusions à des coutumes maintenant disparues, mais ils permettent de comprendre une tradition à percevoir comme la base des évolutions à venir. Il est accessible ici en ligne, avec l'autorisation de son auteur (140 p. 4 ill. 1,9 Mo).

Saint-PHILBERT-de-BOUAINE - "Chronique paroissiale"

Éditée en 1913, et rédigée par Alain de Goué (1879-1918), généalogiste et héraldiste reconnu. Cette "chronique" est interessante en particulier : pour la description détaillée des anciens fiefs de la commune, pour le récit des heures sombres de la Révolution, pour la relation du conflit opposant à la fin du XIXe siècle un monde rural paroissial aux lois laïques, appliquées et vécues comme une quasi persécution et une grave atteinte à la liberté. Les pages sur les inventaires, le 28 février / 1er mars 1906, y ont une dimension épique. (82 p. 1 ill. 800 ko, numérisation par Y. Brossard)

Saint-PHILBERT-de-BOUAINE - bibliographie

(voir aussi la bibliographie sur "pays de Montaigu et Marches de Vendée et de Bretagne" )

- Aimé (Paul), Saint-Philbert-de-Bouaine, 1993, 36 p.

- Challon (Paul), Saint-Philbert-de-Bouaine, hier et aujourd'hui, une commune vendéenne en mouvement, 1983, 152 p.

- Chroniques paroissiales, t. 9 (canton de Rocheservière), 1914, p. 1-200.

- la Croix de Bouaine, (P.)

- Durand (Nelly), "La Tribouille à Bouaine : impacts du passé dans le présent philbertain", in Le Marcheton, n° 6, 2008, p. 11-13, 3 ill.

- Gaboriau (Louis), Un siècle de l'histoire de Bouaine (1789-1906), 1995, 44 p.

- Gouraud (Gérard), "Viscissitudes d’un territoire : la partie nord des landes de Bouaine", in Le Marcheton, n°11, 2013, p. 34-57, 6 ill.

- Morisseau (J.-P.), le Voyage à Saint-Jean-de-Monts, (P.)

- Morisseau (J.-P.), Marie, Vendéenne de 1793, (P.)

- Morisseau (J.-P.), Les années volées, 1900-1950, (P.)

- Parois (Pierre), "Enfance difficile de l'État civil de Bouaine", in Le Marcheton, n°1, 2003, p. 11-13, 1 ill.

- Parois (Pierre), "Saint-Philbert-de-Bouaine - le bourg", in Le Marcheton, n°2, 2004, p. 4-9, 4 ill.

- Parois (Pierre), "La Sécherie de Bouaine", in Le Marcheton, n°3, 2005, p. 40-47, 10 ill.

- Parois (Pierre), "Le Gué-Bisfou à Bouaine", in Le Marcheton, n°5, 2007, p. 41-42, 2 ill.

- Parois (Pierre), "Le château et la métairie de la Ménolière de Saint-Philbert-de-Bouaine", in Le Marcheton, n°6, 2008, p. 34-37, 3 ill.

- Parois (Pierre), Saint-Philbert-de-Bouaine, liste des propriétaires, 1848, (P.)

- Parois (Pierre), Registres de catholicité, 1796-1801, (P.)

- Parois (Pierre), "Pierre-Jacques Neau, curé constitutionnel et maire de Saint-Philbert-de-Bouaine", in Le Marcheton, n°8, 2010, p. 9-13.

- Parois (Pierre), "Beauvais à Saint-Philbert-de-Bouaine", in Le Marcheton, n°10, 2012, p. 45-49, 7 ill.

- Parois (Pierre), "Le Coin-Garat à Saint-Philbert-de-Bouaine", in Le Marcheton, n°7, 2009, p. 56-59, 4 ill.

- Patrimoine des communes de la Vendée, t. 2, Le Flohic Éditions, 1999, p. 814-816.

- Pichaud (Clément), Traditions et mutations : essai sur l'évolution d'une commune rurale dans l'Ouest, 1971, 271 p.

- Pichaud (Paul), Un siècle d'Histoire à Bouaine, 2000, 36 p.

- Le P'tit phil' : le petit canard de Saint-Philbert-de-Bouaine "philosophique, constructif et satirique"" / dir. Yvon Letourneux. - Saint-Philbert-de-Bouaine. Semest. - depuis 2001.

- Tétaud (Dominique), "Toponymie des villages de Saint-Philbert-de-Bouaine", in Le Marcheton, n°9, 2011, p. 52-64, 5 ill

- Un siècle d'activités missionnaires, (P.)

- http://www.saintphilbertdebouaine.fr/

- http://comite.bouaine.free.fr/