Imprimer cette page

MOYEN ÂGE - Troubadours, Trouvères et Poètes

Chansons de Geste / Troubadours, Trouvères, Poètes / Romans "bretons", courtois et autres / Littératures religieuse et didactique / Théâtre et Satires / Chroniques et Écrits politiques


La littérature ayant trait aux sentiments amoureux est de tous temps. Entre 1132 et 1141, la correspondance (en latin) échangée entre Héloïse et Abélard en est un touchant exemple. Mais au Moyen Age, les "troubadours" (trobadors, trobairitz au féminin) en pays de langue d'oc, puis les "trouvères" dans les pays de langue d'oïl, chantent ou disent des poèmes d'amour (mais pas seulement) en s'accompagnant d'instruments de musique. On les retrouve, sous d'autres noms (Minnesänger, mesteres de juglaría...) dans les autres pays de l'ouest de l'Europe médiévale, du Portugal à l'Allemagne et de l'Irlande à la Sicile.
Vers la fin du XIIIe siècle, le Florentin Brunet Latin (Brunetto Latini), dans son encyclopédie en langue d'oïl Li livres dou trésor (v.1270, 736 p.), donne une définition du "poète" proche de son acceptation moderne, traduisant le nouvel art de la poésie qui se développera aux XIVe et XVe siècles.
Dans le troisième quart du XXe siècle, les troubadours, trouvères et autres poètes du Moyen Age ont inspiré de nombreux chanteurs et musiciens (en particulier occitans).
En raison du nombre d'auteurs et d'œuvres mis en ligne, cette rubrique a été subdivisée en plusieurs pages qui se suivent :

"TROUBADOURS" - "TROUVÈRES" - "POÈTES 14/15e s."

---------------

TROUVÈRES

Ce n'est qu'après 1160 que les trouvères, à l'imitation des troubadours des pays de langue d'oc, apparaissent dans les pays de langue d'oïl. Ils s'y manifesteront jusqu'aux débuts du XIVe siècle, d'abord en Champagne, puis en Picardie et dans les parties les plus septentrionales du domaine de langue d'oil : Artois, Flandre et Hainaut. Les "puys" (notamment arrageois), associations au départ plus religieuses que littéraires, y furent à l'origine de nombreuses œuvres.
Rutebeuf et Adam de la Halle (cf. "Poètes de la fin du XIIIe siècle à la fin du XVe siècle"), voire Chrestien de Troyes (cf. "Romans bretons"), sont parfois aussi classés parmi les trouvères.
Ci-dessous, une sélection d'œuvres de 60 de ces trouvères (les astérisques indiquent la présence d'un article dans le Dictionnaire des Lettres françaises, "Pochothèque") :

Anjou, Maine et Touraine :
Charles d'Anjou* (1226-1285) 2 œuvres
Hues de la Ferté ( ? -1233) 3 œuvres
• Hugues, comte de la Marche (v.1185-1249) 1 œuvre
• Jacques de Chinon (ca.1250) 1 œuvre
• Jean 1er, duc de Bretagne (1218-1286) 1 œuvre
• Thibaut de Blason ( ? -1229) 1 œuvre

Artois :
24 chansons artésiennes
• Andrieu Contredit* (v.1200-1248) 19 œuvres
• Audefroi le Bâtard* ( ? -v.1230) 15 œuvres, Job (ou les Pastouraux)
• Baude la Quarière* (ca.1250) la Chanson de "Bele Aelis"
• Carasaus* ( ? -ap.1260), 5 œuvres
• Conon / Quenes de Béthune* (v.1150-1219) 14 œuvres
• Gilbert de Berneville* ( ? -v.1270) 32 œuvres
• Gilles le Vinier* (1190-1252) 1 œuvre
• Guillaume de Béthune* ( ? -1214), 2 œuvres
• Jean Errars* (1205-1258) 1 œuvre
• Lambert l'aveugle (-) 1 œuvre
• Laurent Wagon ( ? -1243) le Moulin à vent
• Mathieu de Gand* (début XIIIe s.) 7 œuvres
• Perrin d'Angicourt* (XIIIe s.) 35 œuvres

Champagne :
• Aubin de Sézanne (ca.1260) 1 œuvre
• Colin Muset* (av.1210-ap.1240) 15 œuvres
• Eustache le Peintre (début XIIIe s.) 1 œuvre
• Gace Brulé* (ap.1160-ap.1213) 57 œuvres
• Guiot de Provins* (1150-ap.1204) 5 œuvres, la Bible de Guiot, l'Armëure du Chevalier
• Jean de Brienne / Jean de Braine* (début XIIIe s.) 1 œuvre
• Thibault de Champagne* (1201-1254) 51 chansons, 20 dialogues et pastourelles,
9 chants religieux et historiques

Flandre :
• Ernoul / Ernaus Caupains* (XIIIe s.) 5 œuvres
• Henri III de Brabant (v.1231-1261) 4 œuvres
• Jacques de Baisieux (fin XIIIe s.) 5 œuvres
• Jacques de Cysoing* ( ? -ap.1250) 10 œuvres
• Jocelin de Bruges* (début XIIIe s.) 2 œuvres
• Jean Fremaus de Lille (-) 3 œuvres
• Pierre le borgne de Lille (XIIIe s.) 1 œuvre
• Pierre de Gand (XIIIe s.) 1 œuvre
• le Trésorier de Lille (XIIIe s.) 3 œuvres

Hainaut et Cambraisis :
• Gauthier le Leu (v.1201- ? ) 1 fabliau
• Gérard de Valenciennes (-) 1 œuvre
• Gontier de Soignies* (av.1180-v.1220) 31 œuvres
• Jean d'Estruen (1167-1238) 4 œuvres
• Jean de Condé (1275-1345) 1 œuvre
• Jean de Tournai (-) 1 œuvre
• Raoul de Houdenc* (v.1165-1230) le Songe d'Enfer, le Songe de Paradis, li Romans des Eles
• Watriquet de Couvin (ca.1319/1329) 32 œuvres

Ile-de-France, Normandie et Orléanais :
• Guillaume de Ferrières*, dit "le Vidame de Chartres" (v.1150-1249) 9 œuvres
• Jacques de Dampierre (-) 2 œuvres
• Jehannot de l'Escurel* ( ? -1304) 33 œuvres
• Renaut de Trie* ( ? -1316) 1 œuvre
• Richard de Semilly* (ca.1200) 1 œuvre
• Roger d'Andeli* (av.1190-av.1223) 2 œuvres (avec musiques)

Lorraine et Bourgogne :
• Gautier d'Epinal* (1205-1272) 20 œuvres
• Henri 1er, comte de Bar (v.1160-1191) 1 œuvre
• Renault de Beaujeu* (1165-1230) li Biaus Desconneus

Picardie :
• Blondel de Nesle* (av.1175-av.1241) 34 œuvres
• le Châtelain de Coucy* ( ? -1203) 24 œuvres
• Dans Hélynand (début XIIIe s.) 1 œuvre
• Gautier de Dargies* (v.1165-ap.1236) 26 œuvres
• Philippe Remi de Beaumanoir* (v.1210-1260) la Manekine, 9 œuvres
• Raoul de Coucy (ap.1142-1191) 1 œuvre
• Raoul de Soissons* (v.1210-v.1270) 1 œuvre
• Richard de Fournival* (1201-1260) Ovide de la Vieille
• Thierry de Soissons (1210-1270) 1 œuvre

---------------

suite :
"POÈTES 14/15e s."